Lakers

Rajon Rondo assassine les Celtics au buzzer et au TD Garden : son sang vert vire au jaune violacé !

Hier, tous s’intéressaient à la trade deadline qui était forcément l’événement de la soirée. Du coup, on avait presque oublié que ce même soir avait lieu un très joli face-à-face entre Boston et Lakers. Le rendez-vous entre les deux plus grandes franchises de l’histoire est toujours particulier et cette année, les deux principaux prétendants à la venue d’Anthony Davis s’affrontaient le jour de la deadline, assez curieux. Et le clou du spectacle a été assuré par un ancien partenaire du monosourcil : Rajon Rondo.

Quelle soirée magnifique hier au TD Garden ! Hier soir, 33 bagues de champions partagées entre les deux franchises s’affrontaient à Boston. Si on veut faire référence au foot, on peut dire tranquillement que c’est le Classico de la NBA. Pour une fois depuis bien des années, deux équipes plus ou moins équilibrées s’affrontaient en cette saison 2018-19. En effet, ça faisait un petit bout de temps que ce match légendaire de NBA n’était plus aussi serré sur le papier. D’un côté, le meilleur joueur du monde accompagné de jeunes prometteurs et de bons vétérans expérimentés et de l’autre la jeunesse et le talent de l’effectif de Brad Stevens. Sur le terrain forcément, les deux équipes veulent repartir avec la victoire, rien que pour l’honneur. Mais ce match était également important pour les deux protagonistes en vue du classement. Du côté des Celtics, on veut continuer d’enchaîner les victoires pour s’assurer une place sur le podium et pourquoi pas aller chercher Milwaukee et Toronto tout en haut tandis que chez les Angelinos, l’heure est bien plus grave et ils ne peuvent plus se permettre de laisser passer trop de matchs puisqu’ils ont désormais pris trop de retard au classement pendant l’absence sur blessure du King. Les Lakers sont dixièmes de l’Ouest et comptent toujours deux victoires de retard sur les Clippers huitièmes et quatre sur les Spurs septièmes. Hier soir, hormis Lonzo Ball toujours blessé, les deux effectifs étaient au complet et les conditions étaient donc réunies pour assister à un Celtics – Lakers de gala. Le héros de la soirée Rajon Rondo n’est d’ailleurs pas prêt d’oublier cette soirée.

En effet, les joueurs nous ont offert un spectacle grandiose ponctué par un money time de rêve. Faisons déjà un petit point statistique avant de passer au finish complètement dingue de ce match. Pour commencer, LeBron James a fini en triple double avec 28 points, 12 rebonds, 12 passes et 3 interceptions. En face, son pote Kyrie lui a répondu par 24 points, 7 rebonds et 8 assists et 2 steals. Jayson Tatum et Kyle Kuzma ont également réalisé une belle prestation avec respectivement 22 et 25 points. Le match était d’une grande intensité et les deux équipes se rendaient coup pour coup et plus le temps avançait, plus cela devenait irrespirable. Dans le money time, les deux leaders de chaque franchise ont pris les choses en main et ont porté leur équipe. Kyrie Irving balle en main a vendu du rêve en faisant systématiquement le bon choix tandis que LeBron James sanctionnait à répétition de loin avec ses tirs venus de l’espace. Le TD Garden était en feu mais les jeunes Lakers ne se sont pas démontés et sont restés jusqu’au bout dans la partie notamment grâce à un gros tir primé de Kyle Kuzma à 18 secondes du terme pour redonner une unité d’avance aux Lakers. Sur l’action qui suit, Uncle Drew se joue de la défense californienne et attaque le panier pour finir dans le traffic sur un lay-up tout en maîtrise contre la planche qui redescend magnifiquement à l’intérieur du cercle. Et c’est là que le match s’emballe. Il reste 10 secondes et Marcus Morris coupe toute passe pour LeBron James. Du coup, Brandon Ingram remonte le ballon à la hâte et attaque vite le cercle. Le jeune Laker tente un reverse lay-up contré par Al Horford. Le ballon tombe et passe au milieu de tout le monde avant de retomber miraculeusement dans les mains de Rajon Rondo qui shoote en catastrophe sans se poser des questions à 5 mètres. Le buzzer retentit : DE-DANS. Incroyable, le meneur explose de joie avec ses partenaires. Celtic à vie le Rajon ? Boarf. En tout cas, le champion NBA 2008 termine le match avec 17 points, 7 rebonds et 10 passes à 7/11 au tir dont 3/4 du parking ! Un Rondo des grands soirs, au grand souvenir de ses années Boston mais avec le tir de loin en plus.

Hier, la NBA nous a offert un très grand moment à l’occasion du match entre les deux franchises les plus célèbres de la grande Ligue. En plus de ça, c’est un pur produit de Boston qui est venu assassiner les Celtics au buzzer sous le maillot des Lakers… Un scénario impensable et magique dont seul la NBA sait nous gratifier.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top