Pelicans

Quel culot : les Pelicans avaient annoncé qu’ils voulaient jouer Portland lors des Playoffs 2018

Blazers Pelicans Playoffs
Source image : TrashTalk

Fans des Blazers, planquez-vous. On ressort un vilain dossier dans l’histoire de la franchise, avec une petite perle tombée du côté de chez ESPN. Apparemment, les Pelicans avaient annoncé qu’ils voulaient jouer Damian Lillard et compagnie, la suite on la connaît.

Le dossier immanquable de la semaine est signé Zach Lowe, un beau roman dédié à Jrue Holiday et son parcours en NBA. Le meneur, qui avait démarré chez les Sixers puis été échangé à New Orleans, ne pensait pas que sa carrière prendrait un tel chemin, ce qui ne l’a pas empêché d’apprécier chaque moment passé sur les parquets. Des moments parfois tristes, et des moments parfois indescriptibles tant ils sont imbibés de bonheur. Nous sommes le 1er avril 2018, la saison régulière touche à sa fin. Au classement, dans la Conférence Ouest, la bataille est tout simplement all-time. Quatre à cinq équipes changent de place chaque soir car le classement est aussi serré qu’un café chez TrashTalk, et nombreuses sont les franchises qui ne savent pas à quel spot elles vont terminer lorsque les Playoffs démarreront. Devant ce casse-tête infernal, les Pelicans vont se rassembler et tenter de viser au mieux. L’objectif ? Voir contre quelles équipes ne surtout pas jouer, à quelles places elles peuvent potentiellement terminer, et où se situer afin de les éviter dès le premier tour. Un jeu aussi aléatoire que stressant, car on connaît un paquet d’équipes dont les saisons complètes sont parfois résumées à dix jours de compétition fin-avril, mais un jeu qui en vaut la chandelle. Car si vous tombez sur un adversaire en 7 matchs que vous avez assez bien joué pendant la régulière, ou bien si ce même adversaire n’est pas en grande forme et qu’il peut se faire dessus dès le début des affaires sérieuses, vous pouvez tirer le gros lot. Et c’est ce que la franchise de Louisiane va faire, de son mieux, en garant sa caravane à la sixième place de la Conférence Ouest. Les Blazers, pendant ce temps-là, vont prendre la troisième place du podium. Ce qui va forcer Damian Lillard et ses potes à affronter Jrue Holiday et sa bande, alors que le Jazz aurait pu être un tout autre adversaire du premier tour. Zach Lowe revient dessus en détail.

Des années de galères ont rendu le run des Pelicans en Playoffs encore plus satisfaisant, tout autant que la démolition des Blazers par Jrue Holiday lui-même. Lors de la dernière semaine de la saison régulière, New Orleans a scanné en détail le calendrier et le classement, et la franchise a conclu qu’il fallait affronter Portland au premier tour. « On a senti que c’était une série qu’on pouvait gagner, » se souvient Holiday.

On a senti quoi ? Qu’on allait pouvoir gagner cette série, ou bien humilier Portland afin d’en faire une des plus grosses punchlines de l’été 2018 ? Ce qui va suivre, on le sait aujourd’hui, sera une des plus grandes désillusions de l’histoire des Blazers. Sweepés dès le premier tour, en étant pourtant sur le podium de l’Ouest, les gars de l’Oregon ne vont tout simplement pas voir le jour. Et Jrue Holiday, qui sentait assez bien le coup, va nous claquer une série façon Michael Jordan, à base de 28 points de moyenne, des pourcentages fabuleux, et une défense légendaire sur la paire Lillard – McCollum. Monsieur Vacances aura évidemment droit au parfait soutien d’Anthony Davis, Nikola Mirotic et compagnie, mais c’est bien lui, Jrue, qui sera au coeur de cette incroyable branlée dès le premier tour. Comme quoi, pour ceux qui croiraient encore aux contes de fées et à une NBA 100% spontanée, il faut mettre un réveil. Dans quelques semaines, à l’approche des Playoffs, chaque franchise ne sachant pas trop où se placer verra comment se qualifier dans les meilleures conditions possibles, c’est-à-dire dessiner le chemin le plus pratique afin d’accéder aux Finales NBA. Peut-être que les Blazers feront mieux cette fois-ci, peut-être que New Orleans va nous faire la même remontada que l’an dernier et se qualifier au buzzer. Une chose est sûre, cette année, Damian Lillard et sa bande seront prêts.

Ce n’est pas un pur hasard si les Pelicans ont joué puis démoli Portland l’an dernier en Playoffs. New Orleans voulait cette série, New Orleans a eu cette série, et New Orleans a pu aller en demi. Maintenant au boulot, car à l’heure actuelle c’est devant la téloche que Jrue Holiday va regarder Dame jouer.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top