Warriors

More than a shooter : Stephen Curry plante 38 pions à Washington, avec seulement… deux tirs du parking

Stephen Curry

En galère à trois points ? Pas de souci, j’ai d’autres armes dans mon arsenal.

Source image : YouTube

Habitué à exploser les défenses adverses avec des missiles du parking, Stephen Curry a cette fois-ci torturé son adversaire différemment. Seulement deux tirs primés marqués face aux Wizards, mais 38 points au compteur à la fin du match. Énervant. 

Même s’il est sans doute le plus grand sniper de tous les temps, Stephen Curry peut aussi traverser des périodes compliquées, comme n’importe quel autre shooteur. C’est ce qui se passe actuellement puisque Baby Faced Killer n’est pas très adroit du parking depuis quelques matchs. 3/11 face aux Clippers il y a une semaine, 2/10 contre les Lakers il y a quelques jours, et encore un petit 2/8 cette nuit à Washington. Au total, si vous ne galérez pas trop en maths, cela donne un piteux 7/29 derrière l’arc, soit un pourcentage de réussite de 24,1 %. Des chiffres qui rappellent ceux de Russell Westbrook mais qu’on n’a pas l’habitude de voir dans une ligne de stats de Steph. En tout cas, ils montrent bien que son shoot n’est pas très bien réglé en ce moment. Sauf que voilà, Curry n’est pas Steve Novak. Il est bien plus qu’un shooteur et le prouve actuellement. Le numéro 30 de Golden State possède un tir tellement exceptionnel qu’on a tendance à oublier à quel point il est un attaquant complet. Et c’est ça aussi la marque des plus grands, qui arrivent toujours à peser sur le jeu même quand il y a quelque chose qui coince. Déjà face aux Clippers, il avait réussi à terminer avec 28 points au compteur, à 10/19 au tir. Mais cette nuit, du côté de la capitale américaine, Chef Curry a fait encore plus fort, pour le plus grand malheur d’une équipe des Wizards qui a de quoi être dégoûtée aujourd’hui.

38 points, à 14/24 au tir et 8/8 aux lancers francs. Voilà ce qu’a proposé Steph au public de Washington. « Mon tir à trois points est off ? Pas grave, j’ai beaucoup d’autres armes dans mon arsenal offensif. » C’est grâce à cette mentalité que Curry a réussi à porter ses Dubs vers la victoire contre des Wizards accrocheurs et déterminés à faire tomber la dream team d’Oakland. Alors pour tous ceux qui pensent encore que le meneur des Warriors n’est qu’un incroyable pyromane, prenez votre NBA League Pass, cliquez sur le bouton replay de la rencontre et appréciez la richesse de son jeu. Lay-up en transition après dribble dans le dos, And-1 avec la planche, pénétrations avec finition main gauche et main droite, shoots mi-distance, mouvement sans ballon suivi de paniers avec la faute en prime, step-back… on arrête ou on continue ? Vous l’avez compris, il a fait la totale aux Wizards, qui voulaient absolument éviter un festival à trois points mais qui du coup ont payé l’addition d’une autre manière. Défendre face à un mec comme Curry, et plus généralement face à une équipe aussi incroyable que celle des Warriors, c’est quasiment mission impossible et ils trouveront toujours une faille pour faire la différence. A l’image de Steph, les Dubs ont été très discrets du parking avec seulement 20 tirs tentés de loin pour sept réussites, mais ils ont quand même terminé avec 126 points à 56,8 % au tir, et 34 passes décisives. Trop forts, tout simplement.

Stephen Curry est peut-être en galère avec son shoot extérieur en ce moment, mais au moins ça nous permet de voir d’autres aspects de son jeu qui sont souvent sous-estimés. Et c’est tout aussi beau.

wiz

warriors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top