Warriors

Kevin Durant ouvre un centre pour les jeunes chez lui : on peut dire ce qu’on veut, mais KD n’a pas oublié d’où il vient

Kevin Durant

More than an athlete, lui aussi.

Source image : Youtube/NBA

Allez, petite trêve concernant Kevin Durant. Oui, pour certains, il sera toujours un traître, une mauviette ou un snake mais il ne faut pas perdre de vue les vraies choses de la vie. Avant le basket, les joueurs sont des hommes, et KD vient de prouver qu’il y a beaucoup de bien en lui. L’ailier des Warriors vient en effet d’ouvrir un centre pour les jeunes de son quartier près de Washington, un geste qu’on ne peut que saluer.

Cette nuit, le double champion en titre est en déplacement dans la capitale et un joueur en particulier est de retour là où tout a commencé pour lui. Né à Washington, Kevin Durant a grandi à quelques kilomètres de la capitale américaine, plus précisément dans le comté du Prince George, situé au nord-est de D.C. dans l’état du Maryland. Du coup, la franchise californienne a excusé le joueur et également Quinn Cook (ami d’enfance de Kevin Durant originaire également de la région) mercredi afin qu’ils puissent passer du temps là où ils ont grandi. Cependant, Durantula n’est pas seulement parti retrouver sa famille et ses potes du quartier, il en a également profité pour inaugurer un centre de soutien et d’accompagnement scolaire qui a pour objectif d’aider les jeunes de son quartier (sur le plan financier, éducatif, social et émotionnel) dans leurs études jusqu’à l’université et l’obtention du diplôme. En partenariat avec le programme College Track, la star des Warriors a déboursé pas moins de 10 millions de dollars dans le projet, ainsi que près de 60 000 dollars pour la création de nouveaux terrains de basket au centre d’activités de Seat Pleasant. Une superbe initiative de la part de l’ailier qui malgré tout ce qui a pu se passer dans sa carrière, n’a jamais oublié ses origines. L’établissement, qui accueille dès aujourd’hui 69 gamins, est situé tout près de l’endroit où le jeune Kevin a vécu auprès de sa mère. Du coup, le nom était déjà tout trouvé et se nomme sobrement « The Durant Center », une fierté pour le second choix de la Draft 2007. Cette initiative fait d’ailleurs écho à celle entreprise par LeBron James il y a quelques mois lorsque le King ouvrait sa propre école dans sa ville natale d’Akron. Le double MVP des Finales a donc suivi l’exemple de son aîné en s’investissant auprès de sa ville d’origine. Il s’est d’ailleurs exprimé longuement dans les colonnes du Washington Post.

« En tant que joueur de basket, il est facile de dire ‘créons une équipe AAU ou organisons un camp’. En vieillissant, tu commences à chercher de plus grands moyens pour avoir un impact. Je vois mes pairs, et pas seulement les joueurs en NBA mais aussi les athlètes en général, qui essayent juste de pousser les jeunes et les faire avancer. »

« Créer un héritage, créer quelque chose qui va rester longtemps »

C’est donc désormais chose faite. En plus d’une carrière NBA riche en succès, Durantula vient donc désormais de laisser ce fameux héritage en œuvrant pour les plus défavorisés dans l’optique de leur offrir une chance de réussir dans la vie. Finalement, n’est-ce pas encore plus beau que tous les titres de champion réunis ? Faire quelque chose de concret pour la communauté en investissant des millions rien que pour eux, c’est tellement plus important que le basket. Les plus mauvaises langues diront qu’il fait ça pour redorer son image auprès du public mais nous n’irons pas sur ce terrain-là. Peu importe pour quelle raison il a fait cela, il l’a fait, point barre. Certes aujourd’hui, il n’a pas forcément la même image ou le même impact qu’un LeBron James par exemple, mais cela ne lui empêche pas de faire preuve de générosité et d’égard envers les jeunes de son quartier. Le fait d’inscrire son nom sur ce genre d’édifice est un héritage laissé, et la potentielle réussite des jeunes participant à ce programme pourrait encore faire grandir ce dernier. Le célèbre numéro 35 des Warriors a donc bien reçu et compris le fameux slogan « More than an athlete » diffusé par LeBron récemment et a décidé lui aussi de s’impliquer à 100 % dans sa communauté. En plus de tout ça, il peut compter sur le soutien indéfectible des enfants de son quartier dans sa démarche. En effet, Jasmine Richardson, une jeune enfant de 14 ans s’est également exprimée dans le journal de la capitale pour rendre hommage au joueur.

« Le nom Kevin Durant signifiera beaucoup pour moi dans les années à venir car il aura aidé de jeunes enfants. Il sait ce que nous les enfants traversons. Nous étions tous des enfants un jour. »

Une belle preuve de reconnaissance que le principal intéressé appréciera sans aucun doute. Durant a donc lui aussi profité de sa notoriété pour venir en aide à des enfants qui mènent la même vie difficile que lui-même menait à l’époque. Après des années de critiques parfois véhémentes à son égard concernant ses choix de carrière, il est temps de faire une pause et de simplement saluer l’initiative magnifique d’un énorme joueur de basket. Bravo KD.

Source texte : The Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top