Warriors

Kevin Durant demande à Draymond Green de mieux gérer ses émotions : ils pourraient prendre des cours ensemble du coup

draymond green

En plus ça permettrait aux Warriors de faire des économies d’échelle.

Source Image : Youtube

Tout va pour le mieux pour les Warriors qui ont enfin réussi à tourner la page après l’embrouille entre Kevin Durant et Draymond Green. En route pour le three-peat donc mais pour ça, le double MVP des Finales a demandé à son nouveau meilleur pote de se canaliser. Un peu gonflé le Kéké quand même.

Souvenez-vous du début de saison de Golden State. Avec la blessure de Curry et l’énorme clash entre KD et Dray, certains pensaient que l’on assistait déjà à la fin d’une dynastie qui venait à peine de commencer. La réalité a vite rattrapé ces gens-là et tout roule désormais dans la baie d’Oakland. Même les insultes qui avaient fusé entre les deux hommes ont l’air d’avoir été pardonnées. Une bonne nouvelle pour la franchise, moins pour les 29 autres. On retrouve le rouleau compresseur de GS qui écrase tout sur son passage avec en plus l’intégration parfaite, pour le moment, de Boogie. Il est cependant difficile de croire que tout est rose entre les deux joueurs. On les voit mal être devenus de super potes et la possibilité de voir Green pleurer dans un parking en appelant KD pour l’implorer de l’aider semble écartée. De toute façon il a beaucoup trop d’honneur pour ça non ? Mais bon, les deux garçons ont maintenant fini les chamailleries et passent aux choses sérieuses : focus à 100% sur le titre et rien d’autre. Et pour ravir le trophée une quatrième fois les Guerriers auront besoin de la grande gueule de Draymond, l’âme de cette franchise, le mec qui va gonfler les troupes à bloc et remonter les bretelles s’ils le faut. Ce caractère bouillant, Golden State gagne et perd avec, car si c’est un energizer de folie, il n’en reste pas moins un mec instable sur un parquet susceptible de craquer à tout moment pour balancer des coups de pieds dans les parties intimes de LeBron en pleines Finales NBA. Un comportement qu’on aime ou qu’on déteste, mais c’est Draymond Green et personne ne le changera. Sauf peut-être Monsieur Kevin Durant qui selon Marcus Thompson de The Athletic aurait demandé à l’ailier-fort de mieux maîtriser ses émotions. Doux euphémisme.

« Durant a dit à Green qu’il n’acceptait pas l’excuse émotionnelle. L’énergie de Green est ce qui le rend grand, même si cela le rend aussi imprévisible. Mais Durant ne croyait pas que c’était incontrôlable. Il a vu Green le contrôler. Il l’a vu garder son sang-froid durant la conquête des deux titres précédents. Il l’a vu se fermer rester concentré, forçant ses émotions à se soumettre à sa volonté. Donc Durant l’a mis au défi d’être meilleur. Green a accepté. »

Les Warriors ont eu chaud parce qu’on n’aurait pas parié sur une réaction positive de la part du numéro 23 mais plutôt un grand coup de poing dans le nez du Snake et ça aurait été mérité. Parce que KD ne doit pas bien comprendre l’importance de Dray au sein de son équipe. Sans ce formidable défenseur et créateur qu’il est, il n’y aurait sûrement pas de dynastie ni de titre. Et lui, qui n’est qu’un rouage en plus à un système déjà victorieux auparavant, arrive et demande à Draymond de contrôler ce qui fait le joueur qu’il est actuellement ? Ce n’est certainement pas une mauvaise intention de la part du MVP 2014 au départ, mais la manière, comme toujours avec lui, est douteuse. On pourrait même croire qu’il voudrait remettre leur histoire sur le couvercle et qu’il est encore fâché. Ça suffit maintenant Durantula doit laisser filer ça, prendre sa troisième bague et partir se racheter un honneur ailleurs.

Nouvelle belle preuve que l’état d’esprit de KD est discutable : reproches à ses coéquipiers après une embrouille mais se remet-il aussi en question de son côté ? Impossible de le savoir mais il va quand même aller chopper sa troisième bagouze en attendant. Sauf si Draymond remet un coup de pied mais cette fois dans son camarade…

Source texte : The Athletic

2 Commentaires

2 Comments

  1. Kedewess

    25 janvier 2019 à 3 h 50 min at 3 h 50 min

    Beaucoup trop de venin dans cet article, ça devient une caricature. Et c’est durant le snake?

  2. Pat@Guate

    29 janvier 2019 à 17 h 35 min at 17 h 35 min

    Bah c’est de bonne guerre : faut bien leur trouver des cailloux dans les pompes à ce collectif de dingue 😉
    Par contre, ils affichent quand même une sacrée solidité les bestiaux là en ce moment…

    – Curry : il montre clairement qu’il est le patron depuis le début de la saison. Son impact est juste démentiel : pourcentages costauds, coups de chaud au bons moments, jeu sans ballon de dingue (le mec court sans arrêt avec une capacité d’étirer les défenses de fou) et sa création est vraiment lucide je trouve. Son leadership devient vraiment impressionnant. Et quand il se met à driver parce que ça filoche pas c’est juste incroyable. Je pense que si GS gagne le titre, il fera tout pour être the real FINALS MVP, en tout cas il a une superbe combativité cette année.

    – Draymond : tout est dit… sans lui c’est vraiment pas la même équipe. Quand il se met a pusher le tempo en transition, GS est injouable. Le STOP and GUN incarné 😉

    – KD : Lilliard a raison quand il dit que le seul à pouvoir faire les mêmes perfs que Harden (en mode full isolation) c’est KD. Il a appris à partager mais quelle constance ce type ! Et probablement la meilleure palette offensive de la ligue.

    – Klay : les observateurs parlent d’un début de saison en demi-teinte et c’est sans doute parce qu’on a envie de le voir torcher le filet tous les soirs ! Mais indépendamment de son shoot qui va et qui vient, quelle présence sur le terrain ! Se taper un Klay dans le short toute la soirée c’est ultra relou. Ce mec est vraiment excellent sans ballon (en attaque ET en défense) et c’est une menace permanente !

    – DMC : ça fait plaisir de revoir le gros courir (car GS le fait bien courir). Les schémas sont parfois hésitants mais il va pouvoir faire reposer les snipers, et c’est ça qui est dingue. On dirait pas comme ça mais qui c’est qui chaque année est dans le top 5 des blocks défensifs ? Ben c’est GS et là on ajoute un petit DMC dans la raquette…

    – Le banc : on dit qu’il a moins de profondeur que l’année dernière. Ben rien n’est moins sûr… Looney et Cook ont gagné en constance. Iggy putain il a retrouvé sa bonne humeur et ses jambes de 20 ans ! Et encore et toujours comme chaque année au moins 2 nouveaux excellents soldats (Jonas et Mc Kinnie) que GS arrive à façonner pour et dans le collectif.

    Bref, bref… Y a énormément de haters c’est clair, mais nom de dieu pour tous les amoureux du jeu c’est juste incroyable. Parce que Steve Kerr a créé une espèce de référence du jeu moderne avec les atouts qu’il a en mains, une école du basket collectif quoi, du POP 2.0 ! On parlait de DEATH LINE UP l’année dernière déjà… mais on dira quoi cette année ???

    Leurs meilleurs ennemis ? OKC et les Celtics. On est pas à l’abri d’un upset avec GS mais ça devient difficile à croire plus la saison avance. Comme souvent, seul GS peut battre GS…

    Faut juste dire aux haters de profiter du game que GS propose. Et oui leur dire aussi que GS a tiré tous les contenders vers le haut au moins ces 3 dernières années !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top