Warriors

Klay Thompson a pris feu : 44 points avec 10 tirs de suite rentrés du parking, record NBA égalé !

Klay Thompson conseil de classe
Source image : NBA League Pass

Une des lois les plus flippantes de toute la NBA a été sauvagement appliquée cette nuit. En effet, Klay Thompson a pris feu, et c’est donc un nouveau record all-time qui est tombé : le type est une torche humaine…

Difficile de trouver son rayonnement personnel et sa propre place médiatique quand on est le bras-droit officiel de Stephen Curry depuis des années. Klay, sans faire de bruit, a réussi à faire son chemin sans se plaindre, sans galérer ni changer de trajectoire. En accumulant les titres, les missions défensives de qualité et les grosses soirées au shoot, Thompson s’est créé une grosse réputation de winner et de pur coéquipier, qui sera idéal dans la quête d’un titre. Mais s’il y a autre chose que KillaKlay a développé au fil des années, c’est cette étiquette de pyromane infernal. Et les records, de manière régulière, sont tombés comme des mouches sous la puissance dévastatrice de ses coups de chaud. Les 60 points en 29 minutes ? Les 37 points en un quart-temps ? Les 14 tirs du parking dans un seul match ? Lorsqu’il est dans la zone, Thompson atteint un niveau qui n’a jamais été vu au shoot, les deux yeux collés sur l’arceau et le ballon connecté à la ficelle. Et cette nuit, en déplacement chez les Lakers, on se demandait qui de Curry, KD ou Cousins allait finir en tête de gondole. Manque de pot pour nous comme pour la bande à Kuzma, c’est bien Klay qui a terminé au top spot, en offrant une nouvelle démonstration de culot et de précision en seulement 27 minutes de jeu.

Le match aura duré trois quart-temps, tout au plus. Le temps que Klay fasse péter les scores à distance, et dans un registre assez varié. On a eu du catch and shoot simple, du pull-up en transition, du corner, de l’aile droite, de l’aile gauche, des gestes finis poignet vers l’avant, des shoots rentrés sans trop regarder le cercle, la totale. Klay aurait même pu finir la soirée sur un perfect, s’il n’avait pas tenté de 11ème shoot gourmand. Car oui, il est bien là le record all-time égalé par Monsieur Thompson. En rentrant ses 10 premiers tirs à trois-points de la soirée, l’arrière s’est offert la plus longue série de shoots consécutifs plantés derrière l’arc dans un seul match, depuis un certain Ty Lawson en 2011. Pour vous donner une idée du bordel créé, il faut réaliser que le troisième quart-temps, à lui seul, était un chef d’oeuvre qui aurait pu finir dans des hauteurs légendaires : 23 points à 7/7 de la buvette, ambiance je shoot à l’aveugle. Comment faire, face à un mec aussi bouillant ? Pas grand chose, comme de nombreuses franchises l’ont vu au fil des ans. Mais une chose est sûre, en anticipation de la free agency cet été. S’il y a bien une salle où Klay a l’air de se plaire et trouver ses marques à distance, c’est le Staples Center. On dit ça, on dit rien…

44 points en 27 minutes ? Pas mal. Mais 44 points à 17/20 au tir dont 10/11 du parking ? C’est ouf. Klay Thompson va se calmer, avant de reprendre feu prochainement. Tous aux abris…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top