Knicks

Même blessé, Kristaps Porzingis est un bon leader pour les Knicks : qu’est-ce que ça serait s’il ne l’était pas…

Kristaps Porzingis

La convalescence est longue pour Porzingis

source image : Youtube / Bleacher Report

Toujours blessé et absent jusqu’à nouvel ordre, Kristaps Porzingis profite de cette période de repos forcé pour bosser son leadership à New York et selon son coach et ses coéquipiers, le Letton fait bien le taf. De quoi donner encore plus de regrets aux fans des Knicks ?

Absent des parquets depuis février dernier à cause d’une rupture des ligaments croisés, Kristaps Porzingis continue de faire mariner ses fans, qui espèrent voir leur star revenir le plus vite possible. Si nous parlions récemment d’une nouvelle évaluation pour la période du All-Star Game, il apparaît de plus en plus clairement que le joueur manquera l’intégralité de la saison des Knicks. Pourtant, si le joueur ne peut participer aux matchs, cela ne l’empêche pas de faire partie intégrante du groupe et de conseiller ses coéquipiers à chaque fois qu’il en a l’occasion. Interrogé par Ian Bagley d’ESPN, David Fizdale se réjouit de la nouvelle dimension prise par son joueur au sein du vestiaire.

« Je suis très heureux pour lui, vu les circonstances. Je sais que ça le ronge de ne pas jouer mais il est là tous les jours à l’entraînement, à soutenir les gars. »

Une implication qui se manifeste principalement durant les sessions vidéos ou pour donner des conseils aux intérieurs, notamment à Mitchell Robinson et Enes Kanter, les plus à mêmes de bénéficier des conseils de la Licorne : le rookie cherchant encore à progresser sur pick and roll alors que le vétéran avait surtout reçu un soutien moral après quelques mauvais performances.

Son équipe étant avant-dernière à l’Est, il n’y a aucune urgence pour le front office de Gotham qui attendra le retour à 100% de son joueur avant de le laisser reprendre la compétition. Toutefois, on se demande ce que donnerait le joueur dans l’équipe actuelle qui n’a certes pas un bilan très flashy (9-26) mais qui a montré à plusieurs reprises qu’elle avait des tripes comme lors de ses victoires à Boston, Memphis ou encore Dallas, pourtant l’une des meilleures équipes du pays à domicile. Il y a aussi eu ce match à domicile contre Milwaukee arraché au finish dans un Garden en transe, autant de preuves qu’il ne manque pas grand chose à cette équipe pour compter de nouveau à l’Est. De plus, Porzingis atteignant la fin de son contrat, ne vaudrait-il pas mieux le faire jouer un minimum avant de lui amener les fourgons de la Brinks devant la porte ? L’ailier-fort est éligible à un contrat max de 158 millions de dollars sur cinq ans et rien ne dit qu’il aura retrouvé l’intégralité de ses moyens physiques au moment de la free agency. Ce serait alors un sacré pari pour les Knicks qui peuvent, malgré tout, laisser leur star tester le marché et matcher toute offre extérieure pour, qui sait, obtenir un peu de rabais sur le futur contrat. Ce n’est pas un secret que les dirigeants de Big Apple scrutent un gros free agent pour l’été prochain et tous les regards sont tournés vers Oakland et un ailier dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Un petit duo entre l’ancien MVP et la star de New York aurait sacrément de la gueule et ramènerait une hype de dingue à New York comme on en a plus vue depuis l’arrivée de Melo, ça commence à dater.

Porzingis, leader sur le terrain mais aussi en dehors, ça fait plaisir quand on voit que d’autres stars fuient leur équipe dès lors qu’ils sont sur la touche (hello Kawhi). On attend désormais le retour du Letton en espérant qu’il n’aura rien perdu de ses qualités, il y a quand même un sacré paquet à la clé.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top