Celtics

Al Horford pourrait revenir cette nuit : attention les enfants, le daron des Celtics est de retour

al horford celtics

Ça va filer droit dans la défense des Celtics.

Source Image : nba league pass

Après une belle série de huit victoires consécutives, Boston vient d’enchaîner trois défaites de rang dont une grosse punition reçue contre les Bucks. Pourquoi un tel changement ? Une partie de la réponse se trouvait peut-être dans les nombreuses absences, et notamment celle de Al Horford, patron défensif d’une équipe qui mise beaucoup de ce côté-là du terrain. Cadeau de Noël en avance pour les Celtics, le pivot devrait revenir dès ce soir, contre les Hornets.

Si les Celtics sont en difficulté ces derniers temps, beaucoup l’attribuent en partie aux nombreuses absences, qui ont particulièrement décimé la raquette des Verts : d’abord Al Horford, récemment rejoint par son back-up Aron Baynes puis par l’ailier fort Marcus Morris. Ça commence à faire beaucoup hein ? Et si le rookie Robert Williams à montré de belles choses, son apport est sans comparaison avec celui d’un daron, leader défensif et pilier expérimenté comme Al Horford. En tout cas, voilà de quoi expliquer pourquoi les Celtics n’ont gagné aucun de leurs trois derniers matchs. Après être tombés contre Detroit et Phoenix, ils se sont complètement écroulés face au rouleau compresseur qu’est Milwaukee, notamment dans une première mi-temps concédée 65-48. Même s’il en est tout à fait capable, pas sûr que Giannis aurait pu faire un tel chantier (30 points, 8 rebonds) s’il s’était tapé Al dans la raquette. Parce que si  Horford n’est pas le plus flashy des joueurs de la Ligue avec ses 12,4 points, 6,4 rebonds et 3,4 assists de moyenne, c’est bien son leadership défensif qui a manqué aux Celtics pendant ces sept matchs, et qu’ils vont certainement enfin retrouver, cette nuit, contre les Hornets. Le genou du pivot ne couine plus, on peut l’envoyer faire le ménage et remettre de l’ordre chez les C’s.

Cette saison, les Celtics ont quelques soucis en attaque. Que ce soit l’intégration de Gordon Hayward, les nouveaux statuts de Jayson Tatum et Terry Rozier ou encore la méforme de Jaylen Brown, le jeu offensif de Boston est moins bien huilé qu’il pouvait l’être l’an dernier. Résultat, les hommes de Brad Stevens ne pointent qu’à la 13ème place au classement des offensive ratings. Par contre, s’il y a une chose qui n’a pas changé, c’est leur solidité défensive (3ème au rating), et c’est elle qui leur a permis de rester placés dans le top 5 de la Conférence Est (18 victoires pour 13 défaites). Et c’est là que l’absence de Al Horford a été préjudiciable, lui qui s’est imposé en patron de ce système défensif performant : intelligent, toujours bien placé et appliqué, le pivot connaît même, pour l’instant, sa meilleure moyenne de contres par match avec 1,7 bâche. Cette influence se traduit dans les stats : en moyenne, les Celtics ont encaissé 5 points de plus en l’absence de leur pivot. Surtout, son retour tombe bien pour Boston, qui doit rencontrer Philly et Joel Embiid lors du Christmas Day avant d’enchaîner avec les Rockets, les Grizzlies et les Spurs. Comme sur les parquets, Al Horford sait venir en aide au bon moment…

Fini les galères dans la raquette et les valises de points encaissés, Al Horford devrait revenir cette nuit avec les Celtics pour repartir du bon pied. Après trois défaites d’affilée et juste avant un enchaînement de gros chocs, Boston serait bien inspiré de gagner cette nuit contre les Hornets. D’ailleurs, mieux vaut pour Horford revenir maintenant et tomber nez à nez avec Cody Zeller, que d’attendre un match de plus et de se coltiner Jojo Embiid le soir de Noël pour son retour…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top