Celtics

Les Celtics se sont réunis après la défaite contre Milwaukee : toujours laver le linge sale en famille après des perfs bien crades

Boston Celtics

Allez hop, on discute et on se relève !

Source image : NBA League Pass

Normalement juste avant Noël, on fait le sapin, on prépare un bon repas et on se réunit pour passer un agréable moment. Mais les Celtics, eux, ont chopé un cyprès sur un rond-point plein de gilets jaunes, ont sorti les blinis périmés de l’an dernier et se sont dits leurs quatre vérités : cette semaine, ils ont enchaîné trois défaites, dont une assez dégueu, hier, contre les Bucks. Il y avait donc quelques raisons de se réunir en équipe pour en parler, comme ils l’ont fait dans le vestiaire après le match cette nuit.

Généralement, on identifie assez rapidement un mauvais match. Et celui qu’on livré les Celtics face aux Bucks se range sans trop d’hésitation dans cette catégorie. Après une première mi-temps extrêmement compliquée bouclée sur le score de 65 – 48 en faveur de Milwaukee, Boston s’est repris mais a subi la loi de Giannis Antetokounmpo dans le troisième quart-temps, lui qui s’est baladé dans la raquette des Verts en enchaînant 14 de ses 38 points dans cette seule période. Jamais les Celtics ne reviendront dans ce match et ils concèderont du coup leur… troisième défaite consécutive. Mais au-delà du score, les stats des hommes de Brad Stevens font aussi bien : 38% au tir, dont un effrayant 29% de loin et le seul joueur dépassant les 20 points, Jaylen Brown (21), sortant du banc. Une belle gamelle collective donc, qui a mené les Celtics à prendre quelques instants dans le vestiaire à la fin du match pour mettre les choses à plat. Important de laver le linge sale en famille, surtout quand on a accumulé autant de crasse dans le jeu sur ces trois derniers matchs. Peu d’informations sont sorties pour le moment de ce meeting improvisé, Kyrie Irving déclarant aux journalistes que « ce n’était pas leurs affaires », mais on peut prendre la température du vestiaire avec la déclaration d’après-match de Jayson Tatum à l’Associated Press :

« C’est quelque chose que nous garderons dans le vestiaire. Les gens n’ont pas à savoir ce que nous nous sommes dits. Nous devons simplement être meilleurs en tant qu’équipe. »

Ok, on a ressorti le thermomètre (on vous laisse à votre imagination hein) et l’ambiance est visiblement assez fraîche dans le vestiaire des Celtics. Non pas qu’il y ait des tensions ou que la franchise soit en crise, loin de là, Boston est toujours cinquième de la Conférence Est avec un bilan de 18 victoires pour 13 défaites et est encore bien placé alors qu’il reste encore bien des matchs pour rectifier le tir. Surtout que les Celtics accusent le poids des absences : rien qu’avec les blessures de Al Horford et Aron Baynes, vous avez de quoi bloquer quelques ascenseurs et faire buguer une défense sur laquelle les Verts misent beaucoup (3ème au rating). Néanmoins, après des débuts mitigés, les derniers finalistes de la Conférence Est s’étaient réveillés avec une belle série de huit wins, et les trois récents revers contre les Detroit Pistons (113 – 104), les Phoenix Suns (103 – 111) et les Bucks ont rappelé les mauvais souvenirs des premières semaines de compétition. Sans non plus crier à la catastrophe, les Celtics ont donc pris les devants, quitte à se foutre sur la gueule en privé pour mieux repartir ensuite. Et il valait mieux le faire maintenant puisque, après un déplacement jamais simple chez les Hornets, ce sont des Sixers encore revanchards des derniers Playoffs qu’il faudra se taper dans un match au sommet de l’Est, juste après la bûche du réveillon…

Pas un cri d’alarme mais une nécessité de se poser deux minutes pour éviter de retomber dans les travers du début de saison. La réunion des Celtics après leur trois dernières défaites permettra peut-être à Boston de se relancer et d’éviter de nous servir le genre de purge de la première mi-temps contre les Bucks. Au fait, quelqu’un sait à quelle heure est la réunion des Knicks après leur quatrième défaite de rang ? Ah non ça va en fait, tout va bien.

Source : Yahoo! Sports

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top