Suns

James Jones fixe les objectifs des Suns : la Draft n’est pas une priorité, les fans de Phoenix en PLS

James Jones Phoenix Suns

S’il veut du champion dans son équipe, autant ressortir les sneakers.

Source image : Youtube

James Jones a beaucoup d’ambition pour son équipe des Suns mais il ne voit pas la Draft comme le meilleur moyen de remonter la pente. Drafter c’est une chose mais pour gagner des matchs, il faut des joueurs NBA, des vrais.

Sur le fond, on est tout à fait d’accord avec l’ancien pote de LeBron. Pour gagner dans la Grande Ligue, le talent ne suffit pas et une équipe basée sur deux ou trois prospects, aussi talentueux soient-ils, ne peut pas espérer grand-chose à moins de bien les entourer. Les Warriors auraient-ils tant réussi sans l’apport de précieux vétérans tels qu’Andre Iguodala, Andrew Bogut, David Lee ou Shaun Livingston ? Peut-être pas, on ne le saura jamais. Toujours est-il que Phoenix amasse les lottery picks depuis des années sans réussir à remonter la pente.

2010. C’est la dernière année où les Suns participent aux Playoffs NBA avec Steve Nash et Amar’e Stoudemire en têtes d’affiche, une autre époque. Depuis 2011, les Steve Kerr (et oui), Ryan McDonough et désormais James Jones, ont eu l’opportunité de choisir les meilleurs talents disponibles pour un résultat pas terrible. On a dressé la liste des lottery picks des Suns depuis cette date et franchement ça fait froid dans le dos : Markieff Morris, Kendall Marshall, Alex Len, T.J. Warren, Devin Booker, Dragan Bender, Marquese Chriss, Josh Jackson, Deandre Ayton et Mikal Bridges, tous choisis entre la première et la quatorzième position pour aucun All-Star. Si pour Booker, on n’est pas trop inquiet que cela viendra et dans une moindre mesure Ayton, ce manque de flair au moment de choisir les meilleurs prospects laisse Phoenix dans une boucle de défaites qui semble ne jamais s’arrêter. Aussi, lorsque James Jones, Vice-Président des opérations basket et GM intérimaire prend la parole pour Arizona Sports, il insiste sur la nécessité d’ajouter de vrais joueurs NBA à son roster au lieu d’investir sur de nouveaux jeunes inexpérimentés.

« Oui, nous devons nous préoccuper de ce qui se passera à la Draft mais notre principale priorité est l’équipe telle qu’elle est actuellement et ce que nous pouvons faire pour l’améliorer. Nous avons récupéré un tas de jeunes joueurs lors de la dernière Draft. Nous avons drafté beaucoup de joueurs ces dernières années et notre priorité est devenue le développement de ces jeunes et la recherche de joueurs NBA que nous pourrions ajouter à notre effectif. […] Nous avons changé nos priorités. Dans le passé, nous passions la plupart du temps à retourner chaque pierre pour dégoter les meilleurs joueurs universitaires, mais les joueurs universitaires ne gagnent pas des matchs NBA, les joueurs NBA le font, aussi c’est notre priorité. »

Encore une fois, on ne peut qu’être d’accord avec James Jones sur le manque d’expérience et de vécu de son groupe mais quitte à sortir les grands discours sur les futurs succès de son équipe, autant attendre un an de plus histoire que l’une des drafts les plus prometteuses de la décennie soit passée. Ce serait quand même con de perdre un Zion Williamson, un R.J. Barrett pour ces belles paroles alors que vous pourriez revenir au sommet avec quelques défaites supplémentaires. James Jones a d’ailleurs joint les actes à la parole puisque quelques heures après cette interview il échangeait Trevor Ariza contre Kelly Oubre Jr., sans le moindre tour de draft en compensation. La preuve que Phoenix en a marre de reconstruire ou peut-être un mémo envoyé d’un peu plus haut selon Dan Feldman de NBC Sports.

« Il est de notorité publique que Robert Sarver est impatient, cela [les commentaires de Jones, ndlr] pourrait être la nouvelle approche suivie par les Suns. »

James Jones commence à fatiguer de la Draft et les fans de Phoenix peuvent déjà craindre le pire. Déjà que les défaites s’enchaînent, ce serait bête de tout gâcher alors que de futurs All-Stars en puissance sont annoncés dans une Draft où Phoenix figurera en bonne place. 

Source texte : NBC Sports et Arizona Sports

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. 1stLeBronfan

    20 décembre 2018 à 23 h 13 min at 23 h 13 min

    Joli clin d’oeil à Alex ( Martin ton homonyme ^^), il doit vraiment être en PLS.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top