Rockets

Les Rockets seraient intéressés par KCP : toujours en quête d’un arrière qui défend, c’est bizarre, ça vous suffit pas James Harden ?

James Harden

Alors là ci-dessus, James Harden bossant sa défense.

Source image : youtube/foot locker

Les Rockets sont mauvais. On l’a mainte et mainte fois dit, et on ne voudrait pas passer pour de banals haters donc on ne le répètera pas. Si les résultats ne sont pas satisfaisants, les dirigeants semblent toujours penser qu’il manque de la viande à l’effectif. J.R. Smith a été annoncé, et maintenant KCP. Si vous prenez les deux, on a hâte de voir les virées qu’ils vont se faire dans le Texas tiens. Soirées Hennessy avec un taulard, c’est le bon cocktail.

C’est Shams Charania de The Athletic qui nous l’apprend. Les Rockets, actuellement quatorzièmes de l’Ouest avec douze victoires pour quatorze défaites, seraient donc sur la piste de Kentavious Caldwell-Pope. Il y a deux jours, on apprenait que les Lakers voulaient se séparer du joueur afin de récupérer Trevor Ariza. En gros, pour la faire courte, à partir du 15 décembre, de nombreux joueurs pourront être échangés. Et dans une conférence aussi blindée que l’Ouest, croyez-nous sur paroles quand on vous dit qu’il va y avoir du mouvement. On prie d’ailleurs pour que J.R. Smith soit toujours dans les plans de la franchise de Daryl Morey. Parce s’ils n’en veulent pas, on voit mal quelle équipe serait prête à débourser 16 millions pour notre Gérard national. Bref revenons à nos moutons. Le deal est loin d’être finalisé car pour qu’un accord soit établi, il faudrait qu’il y ait au moins… quatre équipes impliquées. 

« Dans leur recherche désespérée pour renforcer leur effectif à l’aile, les Rockets ont ciblé Kentavious Caldwell-Pope d’après des sources de la ligue. Les Lakers ont eux, cherché à faire une offre pour Trevor Ariza, et ils ne sont pas les seuls d’ailleurs. Il n’y a pas de deal imminent et KCP ne peut être transféré qu’à partir du 15 décembre. Dans ce scénario, les équipes impliquées rechercheraient une quatrième équipe pour acquérir le contrat de Brandon Knight ainsi que des draft picks. Knight est sous contrat pour 14,6 millions cette année et 15,6 millions l’année prochaine.

En gros ? C’est la merde. Les Suns veulent un renfort au poste de meneur, ils ne sont donc pas intéressés par KCP. Les Rockets eux veulent le joueur mais pour cela, ils doivent se débarrasser du contrat de Brandon Knight avec une quatrième équipe, qui pourrait, elle, fournir un meneur de jeu à Phoenix pendant que ces derniers envoient Trevor Ariza aux Lakers. Vous suivez toujours ? En résumé, il y a très peu de chances pour ce deal se fasse dans l’immédiat. Un transfert à quatre équipes est presque impossible. En plus, l’arrière de Los Angeles dispose du même agent que LeBron James, Rich Paul. Il ne faudrait donc pas énerver le bonhomme car on connait son énorme influence dans la ligue et sur le King. Et puis il ne faut pas oublier que la victime préféré de DeAndre Jordan s’est à nouveau blessé cette saison. Valeur marchande du coup ? A peu près zéro.

Est-ce qu’on peut souligner les choix tout pourris des dirigeants des deux dernières équipes de l’Ouest ? Les Suns ont coupé Isaiah Canaan alors qu’ils avaient besoin d’un meneur et qu’ils n’ont pas l’air prêt à donner les clés du camion à Elie Okobo. De plus, ils ont envoyé Brandon Knight à Houston en début de saison, alors que celui ci avait hâte de jouer avec Devin Booker et Deandre Ayton. C’est ça de changer de GM début octobre aussi… Aucune continuité dans la stratégie. Les Rockets, eux, sont tout aussi malins. En signant Chris Paul à 160 millions de dollars sur quatre ans (on ne s’en remet toujours pas), ils se sont trouvés dans l’incapacité de prolonger Trevor Ariza. De plus, ils n’ont pas cherché à retenir Luc Mbah A Moute non plus. Et maintenant, quelle surprise ! James Ennis ne suffit plus sur les postes 2/3 ? Comme c’est étrange, toute la rédaction est actuellement sous ventoline tant le choc est inattendu. En tout cas, on a que ce qu’on mérite, et le front office de ces deux franchises ne devrait pas s’étonner des mauvais résultats avec des choix aussi dégueulasses.

Ça devrait bouger pas mal du coté de l’Ouest à partir du 15 décembre. Les Lakers sont en train de se rendre compte qu’ils peuvent peut-être jouer un coup dans les Playoffs dès cette année. Logiquement, ils veulent donc se renforcer au plus vite. Pour les Rockets, le temps presse. Il faut immédiatement rattraper le wagon de tête sous peine de finir à la place du con ou de devoir affronter Golden State au premier tour. Et enfin pour les Suns, la saison est fichue mais sans meneur, impossible de construire le jeu pour un bon tanking. On va suivre tous les mouvements à la loupe. 

Source Texte : The Athletic 

1 Comment

1 Comment

  1. Pic

    13 décembre 2018 à 15 h 42 min at 15 h 42 min

    Si je ne m’abuse les Rockets avaient les bird rights sur Ariza, donc le contrat de Paul n’était pas un obstacle à un nouveau contrat.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top