Nuggets

Les Nuggets passent à sept de suite : 124-118 contre un Magic accrocheur, sans Gary Harris, ça commence à devenir sérieux

Jokic, Vucevic

Bon beh c’est pas maintenant qu’on saura dire vengeance en Monténégrin.

source image : nba league pass

Ça commence à devenir très sérieux chez les morceaux de poulets. Emmenés par le duo Jokic – Murray, les hommes de Mike Malone ont cette fois-ci attrapé la queue du Mickey à Orlando. Et le Magic a de quoi être dégouté… Mauvaise gestion du money time, éjection de Vavane… quelle cuisson le seum messieurs ? 

Le Magic n’était clairement pas censé gagner cette rencontre. Tout avait mal commencé pour les hommes de Steve Clifford qui étaient encore dans les attractions au début du match. Jokic s’amuse sur les cinq premières minutes et seul son adversaire direct, Nikola Vucevic, lui répond. A ce propos, c’est quand même super agréable d’avoir l’occasion de voir deux pivots aussi bons s’affronter dans le plus grand des calmes. Moves au poste bas, shoot en périphérie, passes soyeuses, les deux gars nous régalent avec leur énorme palette offensive. Malgré tout, les Nuggets sont clairement au dessus dans cette première mi-temps. Mais le score reste serré grâce à la bonne énergie d’Aaron Gordon et à l’inévitable Monténégrin. Notre Fournier national nous fait bien plaisir également, il finira la partie avec 26 points, 8 rebonds, 4 passes et une tripotée de shoots dans le corner. Mais voilà, malgré les bonnes performances individuelles d’Orlando, l’équipe pèche collectivement au pire moment. Si le Magic doit son salut à un tir de Terrence Ross à six secondes du terme, qui envoie les deux équipes en prolongations, le collectif s’est finalement effondré lors de l’overtime.

Sans déconner, les chiffres ne trompent pas. C’était la saison des pluies à Orlando. 49 3-points tentés (poke Manuel Valls) dont a peu près un million dans les cinq dernières minutes. Les joueurs ont tellement installé de campement au delà de la ligne qu’ils n’ont pu tirer que huit lancers contre 37 pour l’équipe d’en face. En fait, c’est presque un miracle que le Magic ait arraché une prolongation tant il n’a proposé aucune alternance. De plus, Nikola Vucevic était juste en 20-15 à 60% au tir lors de l’overtime. Malheureusement presque pas un ballon n’a été distribué à l’intérieur. « On a un pivot super dominant qui peut scorer sur n’importe qui à l’intérieur ? Passez donc la balle à Terrence Ross et D.J. Augustin pour voir. » Ajoutez à ça l’expulsion de Vavane suite à sa deuxième faute technique et vous devriez avoir une bonne ambiance de merde dans le vestiaire. A l’inverse, chez le Colonel Sanders, c’est plutôt la fête du slip. Septième victoire de suite, première place de l’Ouest confortée et match maitrisé de bout en bout. Même si le score a finalement été très serré, jamais les hommes de Mike Malone n’ont semblé en difficulté. Jokic nous sort le classique, 12 points, 13 passes et 8 rebonds, tandis que Jamal Murray a trouvé la solution pour compenser le départ de son copain. Il prend ses tirs, tout simplement. Résultat : 31 points, 8 passes à 10/25, ça croque et ça fait gagner, c’est beau la vie.

Malgré la défaite, à chaque match du Magic, on est surpris par ce que l’équipe peut proposer. Aaron Gordon s’est beaucoup amélioré, Nikola Vucevic va aller au All-Star Game, et les grands du banc Mo Bamba et Jonathan Isaac apportent énormément à chaque fois. Alors certes, les mecs n’ont pas l’habitude de pouvoir gagner du coup ils chient un peu les fins de rencontre… Allez, faut vite se débarrasser des mauvais réflexes et ce sera bon. 

Capture d’écran 2018-12-06 à 05.29.44 Capture d’écran 2018-12-06 à 05.30.08

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top