Mavericks

Dirk Nowitzki calme les comparaisons avec Luka Doncic : « Il sait déjà qu’il va y arriver »

Dirk Nowitzki Luka Doncic

« C’est un bon gamin, mais pour le moment il ne m’a pas trop posé de questions, il joue simplement son jeu. »

Source image : Twitter - @REVERSEMAGAZINE

Quand Luka Doncic a été tradé par les Hawks à Dallas lors de la Draft 2018, tout le monde a fait le lien avec la légende de l’équipe texane, Dirk Nowitzki. Interrogé sur les débuts de son petit protégé, le GOAT européen n’a pas caché son admiration quant à l’adaptation du rookie.

Le Wunderkind souhaite tout de suite arrêter les comparaisons. A l’époque de sa draft, en 1998, il était très rare de voir un Européen être sélectionné à la neuvième position et le niveau des joueurs issus du Vieux Continent était souvent négligé. Ce dernier point semble toujours d’actualité tant les observateurs ont semblé remettre en cause la légitimité du MVP de l’Euroligue âgé de seulement 19 ans avant son arrivée dans la Ligue. Mais au-delà du niveau de jeu, ce qui a le plus surpris le champion NBA 2011, c’est la manière avec laquelle le Wonder Boy s’est rapidement acclimaté à la NBA comparé à lui.

« Je n’avais pas sa confiance ni son swag quand je suis arrivé dans la Ligue. Je n’étais même pas sûr de faire ma place en NBA alors que Luka arrive en sachant pertinemment qu’il va y arriver. Il sait comment se comporter sur le terrain, sans peur. Nos deux parcours sont complètement différents. »

En 2018, les jeunes joueurs sont bien plus préparés au monde professionnel et ce que cela implique en termes d’éthique de travail et même de communication. Alors oui, il y aura toujours des minots qui pètent un câble à cause de la  pression ou de la fame, mais à l’image de Kylian Mbappé dans le football, Luka est vite entré dans le monde pro et a su garder la tête froide en devenant un des meilleurs joueurs européens. D’ailleurs, si on jette un coup d’œil aux stories postées sur Instagram par le Slovène, on y voit majoritairement des tops 1 sur Fortnite et non des grosses bouteilles de champagne en soirée. Cette maturité a clairement sauté aux yeux de son vétéran.

« Il est déjà sûr de lui. Luka est devenu un pro à l’âge 14 ans je crois, il a déjà vécu dans un autre pays avant d’arriver ici. Son anglais est bon et il est déjà un patron dans sa tête. Il agit comme un vrai vétéran, donc ça se passe bien. C’est un bon gamin, mais pour le moment il ne m’a pas trop posé de questions, il joue simplement son jeu. »

Pour Dirk, la comparaison s’arrête aussi par rapport à la configuration dans laquelle était la NBA à son arrivée et à celle de Doncic. Joueur pas très athlétique et plus dans le tir extérieur, l’Allemand affirme que la Ligue actuelle correspond parfaitement au jeu de son petit protégé.

« La façon dont on joue aujourd’hui est parfaite pour lui. Quand je suis arrivé en NBA il y a 20 ans, c’était bien plus physique. Les grands ne faisaient que se mettre des coups et attendre. Maintenant, tout est sifflé comme une faute, les règles vont parfaitement à son jeu, il n’est donc pas si facile de nous comparer. »

Et si une nouvelle fois, Dirk Nowitzki faisait preuve d’altruisme ? Et si, en atténuant les comparaisons avec son nouveau coéquipier il mettait tout en œuvre pour le sortir de son ombre ? C’est fort probable et grâce à cela Luka Doncic créera sa propre histoire et ne sera pas l’héritier dans un sens péjoratif de tonton Dirk.

Source texte : Marc Stein / nytimes.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top