Lakers

Lance Stephenson, le meneur préféré de ton meneur préféré quand ce dernier a craché

Lance Stephenson
Source image : NBA League Pass

Trois matchs sans Rajon Rondo ? Deux victoires pour les Lakers, qui ont pu compter sur un meneur un peu inattendu en sortie de banc : Lance Stephenson a cartonné pour remettre la franchise de Los Angeles sur de bons rails. Comme prévu.

Born Ready. Ce n’est pas qu’un surnom. Lance est né pour ce genre de moment, pour ce type de rôle, pour une exposition médiatique folle et des responsabilités démesurées. Fondé dans le même laboratoire que nos joueurs préférés (Gerard Corporation), Stephenson était censé s’embrouiller ad vitam eternam avec LeBron, suite à une soufflante d’il y a quelques années. Mais depuis quelques jours ? Les deux hommes sont limite meilleurs amis, trouvant une cohésion spéciale sur les parquets. Il faut dire qu’en terme de pur compétiteur, Lance est aussi taré que son cyborg d’ailier. Du coup, quand son équipe se retrouve devant un gros challenge, ce n’est pas le natif de Brooklyn qui va commencer à suer des moments. Quand t’es Born Ready, tu dois répondre présent. Et quand Rajon Rondo a été suspendu pour trois matchs ? C’est Lance qui a pris la relève à la mène chez les remplaçants, imposant un rythme et un style dont les Lakers avaient besoin. Un peu de culot, un peu d’imprévisible, un peu de tout et de n’importe quoi aussi, mais une envie folle de bien faire et de montrer que sa place est et sera déterminante dans la future réussite de cette équipe. Après ses 8 points et 4 passes en 17 minutes face aux Spurs, Lance a cartonné à Phoenix en claquant un petit 23-8-8 en 25 minutes, permettant aux Lakers d’ouvrir la colonne victoires. Et en back-to-back ? C’est bibi qui a remis ça, sur le même temps de jeu mais avec un 12-4-4 des plus spectaculaires. Il y en a notamment un qui a kiffé le coup de pouce offert par Stephenson, et c’est le King.

“Avec Rondo absent en ce moment, Lance est notre meneur remplaçant et il contrôle bien le jeu. Il a mis un super rythme et trouvé les gars au bon moment. ” – LeBron James

Demander la balle, lever la main pour dire à tout le monde de se calmer et regarder Luke Walton pour demander quel système mettre en place, ce n’est pas la came de Lance Stephenson. Pour l’homme du playground, le roi de Gotham, celui qu’on a adoré voir à Indiana pendant des années, l’improvisation est au centre de tout. L’imprévisible, le génie, l’inventivité au paroxysme, avec parfois sa dose de déchets mais aussi sa part de réussite. Et si les Lakers et leurs fans vont parfois s’arracher les cheveux en voyant Born Ready faire n’importe quoi en plein moneytime, ils ne sont pas nombreux aujourd’hui à ne pas vouloir acheter son maillot. Lance est tout ce qu’il faut pour Hollywood, encore plus que Lonzo Ball, Kyle Kuzma et JaVale McGee réunis. Lance, c’est à la fois le swag de New York et l’impro de Los Angeles. Ce sont les contre-attaques freestyle, les passes laser, les célébrations qui font lever tout le Staples Center. Et c’est ça que cette équipe devait trouver afin de démarrer sa saison. Les performances de LeBron et de Kuzma seront là, les suspendus vont revenir, mais il faut parfois un déclic pour que tout se mette à rouler. Et comme par hasard, c’est l’homme né-prêt qui a endossé ce rôle. Born Ready, pour toujours.

Avec le retour de Rajon Rondo prochainement, c’est dans son ancien cadre que Lance Stephenson va devoir jouer. Mais est-ce là la meilleure des idées ? Tout simplement génial en roue-libre, le bonhomme devrait peut-être garder ce rôle qui lui va à merveille. On dit ça, on dit rien.

Source : Lakers.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top