Hawks

Trae Young tabasse les Cavs et en profite pour fermer quelques bouches : 35 points et 11 passes !

6C8CD900-F35D-46B6-B4F4-D7BBBDF182E3
Source image : @nba

On en parlait en preview, en se frottant doucement les mains. Un premier duel entre Trae Young et Collin Sexton, ca devait se regarder dans la Q de Cleveland. Malheureusement pour les Cavs, c’est le rookie des Hawks qui a terminé en feu…

Au petit jeu du minot qui ne va jamais réussir en NBA selon beaucoup de monde, on demande Trae Young. Comme on le sait, chaque année, les potentiels bust sont annoncés avant la reprise de la saison et on se retrouve parfois hallucinés devant de belles surprises. Et dans la cuvée 2018, en sortie de Draft, personne n’était autant annoncé comme une future bouse que le meneur d’Atlanta, récupéré en osant transférer Luka Doncic un soir de juin. Trop petit, trop frêle, sélection de shoots trop bordélique, trop de calvitie, Young devait se rétamer méchamment dès sa première saison NBA et potentiellement finir en Chine dans 8 mois. Cette réalité n’est pas envoyée comme une pièce dans une fontaine, elle vient de plusieurs rapports, venant de médias ou de GM, qui devaient s’exprimer sur ce sujet. Et peut-être bien que Trae Young se rétamera. Peut-être qu’il finira en Chine, et peut-être qu’on se rappèlera la douce loi des rookies, celle que Brandon Jennings et tant d’autres ont validé au fil des années. Celle qui consiste à voir un gamin exploser le temps d’un soir, avant de sombrer dans l’anonymat. Oui, ce n’est qu’un match. Et oui, on est en octobre. Mais compte tenu de son statut et ce qu’il devait prouver à ses fans comme aux autres, Trae Young a tapé the match. Celui qui calme les débats sur sa personne.

Opposé à une défense de Cleveland qui mériterait probablement un procès, un comble quand on sait qu’en face Atlanta a prévu d’exploser des records de supercherie défensive cette saison, le rookie des Hawks démarrera son show dans le second quart et ne laissera quasiment aucun doute dans la tête des fans venus voir Collin Sexton lui mettre là misère. Shoots de loin, pénétrations bien gérées, distribution royale et le tout en permettant à Atlanta de prendre les commandes du match, le combo 2nd + 3ème quart-temps du numéro 11 était sensationnel. Une sélection de tirs encore freestyle ? Évidemment, mais qui va s’ajuster avec le temps. Et qui va, jusqu’ici, rester ainsi puisque les Hawks manquent cruellement de talent. Gardant les deux pieds sur l’accélérateur en punissant n’importe quelle couverture défensive adverse, Young transformera la Quicken Loans Arena en sa propre salle de bain, de quoi donner le sourire à ses fans. Car là était bien la satisfaction de ce match, pour une franchise qui a passé ces trois derniers mois à se faire pointer du doigt. Peut-être que transférer Luka Doncic était une erreur. Et peut-être que cela se vérifiera avec le temps. Mais pour aujourd’hui, le joueur sur lequel les Hawks ont investi a de quoi donner du répondant. C’est tout ce qui lui était demandé, et il s’en est occupé en l’espace d’une semaine.

Souvent comparé (à tort) à Stephen Curry, Trae Young est devenu le premier rookie à claquer 35 points et 10 passes dès son entrée dans la cour des grands. Comme quoi, fait d’un soir ou pas, les Hawks n’ont peut-être pas fait une énorme erreur à la Draft…

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Arnaud Mouillard

    22 octobre 2018 à 11 h 05 min at 11 h 05 min

    Young, le néo Nash, a fait un match superbe. Mais faut aussi noter les bonne perfs des 2 autres rookies Spellman et Huerter.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top