Equipes

Preview de la Division Sud-Est 2018-19 : bienvenue dans la poubelle de la Conférence Est

Kent Bazemore
Source image : YouTube

Encore quelques nuits de sommeil avant une nouvelle saison régulière en NBA. Les previews des équipes sont quasiment toutes bouclées en vidéo comme à l’écrit, mais les divisions n’ont pas eu droit à leur cuisine personnelle. Aujourd’hui, checkons la Division Sud-Est !

Le titre peut en choquer certains, mais malheureusement pour les fans des équipes membres de ce quintet, il n’y a pas vraiment de débat. Lorsqu’il s’agit de savoir quelle division est la pire de la Conférence Est, le bonnet d’âne va clairement à celle du Sud-Est du pays de l’Oncle Sam. Avec des équipes comme Atlanta ou Orlando qui n’ont aucune chance d’aller en Playoffs, et Charlotte qui se retrouvait encore dans les profondeurs de l’Est l’an dernier, c’est vite réglé. Et même quand on se penche sur l’élite ? Difficile de faire de Washington ou de Miami des clairs prétendants à quoi que ce soit : le talent est là, mais le niveau global de la division est inférieur à celui de la Centrale ou de l’Atlantique. Il faudra en profiter, chez certains.

Vainqueur de la division en 2018 : Miami Heat
Nombre de franchises en Playoffs l’an dernier : 2 (Miami, Washington)
Nombre de victoires au total l’an passé : 172
Nombre de défaites au total l’an passé : 238
Bilan moyen et pourcentage : 34 victoires pour 48 défaites – 41% de victoires

Charlotte Hornets

# Bilan 2017-18 : 36 victoires – 46 défaites
# Bilan face à la division : 11 victoires – 5 défaites 
# Prévision 2018-19 : 28 victoires – 54 défaites

C’est un peu le spot du con, mais sans mauvaise intention. Assez bons et expérimentés pour aller chercher une meilleur place, pas assez doués et profonds pour taquiner les armées du dessus, les Hornets devront impérativement tabasser les petits de leur conférence pour espérer quoi que ce soit. C’est notamment ce qui s’est passé l’an dernier, avec un excellent bilan de 11 victoires pour 5 défaites… mais seulement 36 victoires en 82 matchs. Une vieille légende raconte que si Charlotte ne jouait que contre des rivaux de sa division, Kemba Walker aurait déjà passé un tour de Playoffs. Malheureusement, la NBA contient 30 équipes, et il faudra s’en taper 29 une saison de plus. Bien essayé.

Washington Wizards

# Bilan 2017-18 : 43 victoires – 39 défaites
# Bilan face à la division : 8 victoires – 8 défaites 
# Prévision 2018-19 : 47 victoires – 35 défaites

Quand on voit leurs chiffres ci-dessus, on peut aisément affirmer que la dernière saison des Wizards était moyenne. C’éatti parfaitement le cas, avec des résultats totalement irréguliers, des absences permanentes et aucun semblant de continuité d’une semaine à l’autre. Ce qu’on veut voir cette année ? Quelque chose de plus proche de la saison 2016-17, lorsque John Wall et sa clique avaient tabassé la compétition et retrouvé l’élite de l’Est. La bataille sera rude avec Miami pour prendre le spot de leader de la division, mais Washington a l’effectif pour et l’expérience également. Inutile de le repréciser, chaque rencontre face au Heat sera un must-see TV, option barfight dans plusieurs quart-temps.

Miami Heat

# Bilan 2017-18 : 44 victoires – 38 défaites
# Bilan face à la division : 11 victoires – 5 défaites 
# Prévision 2018-19 : 42 victoires – 40 défaites

Et oui, LeBron ou pas, Bosh ou pas, tant que Spoelstra est là, tout roule. Sur une surprise quasiment générale, c’est bien le Heat qui est reparti avec le titre de vainqueur de la Division Sud-Est, alors que la plupart des pronostics voyaient Washington dérouler dans son quintet. Sachant que les Wizards vont revenir à fond la caisse, ce sera à Hassan Whiteside et sa clique d’assurer en proposant le même bilan que celui de l’an dernier face aux équipes rivales. Un petit 11-5 en 16 matchs, difficile de faire mieux. Tout ce qu’on demande, c’est le bon vieux sweep de la copine de Floride qui pionce chez Mickey. Un élément imparable pour tenter de rester tout en haut de la chaîne alimentaire.

Orlando Magic

# Bilan 2017-18 : 25 victoires – 57 défaites
# Bilan face à la division : 5 victoires – 11 défaites 
# Prévision 2018-19 : 26 victoires – 56 défaites

Oui, Orlando et Atlanta ont tous les deux eu le même bilan dans la division, et quasiment le même bilan dans le classement général. C’est dire le niveau de dégueulasserie que Frank Vogel nous a offert avec son équipe, le Magic ayant pourtant largement assez d’armes pour se séparer des Hawks. Aujourd’hui, il y a un nouvel entraîneur en Steve Clifford et un chouia de continuité avec l’effectif mis en place l’an dernier. Pas de quoi en faire un opéra de 5 heures, mais assez pour créer une vraie distance avec le bon dernier de la division. Si Orlando n’arrive même pas à gérer ça, on peut plus rien pour eux.

Atlanta Hawks

# Bilan 2017-18 : 24 victoires – 58 défaites
# Bilan face à la division : 5 victoires – 11 défaites 
# Prévision 2018-19 : 17 victoires – 65 défaites

Oh qu’il est beau, le spot de bon dernier. Oh qu’il est beau, le spot de futur sac de boxe pour les copains du Sud-Est. Envie de se rattraper avec une victoire facile ? Rien de plus simple, rendez-vous à Atlanta, même en bac-to-back, même avec 15 points de retard à l’allumage et un foulard sur les yeux, ce sera dans la poche. Les Hawks sont trop jeunes, ont un coach rookie, ils doivent perdre pour s’assurer un pur spot à la Draft et personne hormis le rédacteur de cet article connaît l’effectif au complet actuellement. Ne vous faites pas chier, sauf si vous êtes fan d’une des quatre autres équipes de la division : la honte, ce sera surtout pour la franchise qui perdra 2 fois face aux Hawks. Enfin, si c’est sportivement concevable.

Il y a un avantage et un désavantage à jouer dans cette Division Sud-Est cette saison. L’avantage ? Pour Washington et Miami, l’occasion d’empiler les victoires aisées et donc caracoler en tête de l’Est. Le désavantage ? Pour les trois autres équipes, qui vont avoir le statut potentiel de souffre-douleur. Courage les gars.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top