Celtics

Kyrie Irving aurait donné son accord verbal aux Celtics pour prolonger à Boston cet été : sorry New York !

Kyrie Irving
Source image : NBA League Pass

Fans des Knicks, des Clippers, d’autres franchises rêvant de récupérer Kyrie Irving, rangez vos espoirs. Le meneur des Celtics n’a pas prévu de changer d’équipe l’été prochain : il a même indiqué à ses supérieurs que c’était acté de son côté.

Depuis quelques mois, la rumeur faisait son petit bout de chemin, telle une planète pas tout à fait plate. Kyrie étant sur le point de devenir agent-libre à l’été 2019, le All-Star préférait botter en touche chaque fois que les journalistes l’interrogeaient sur la question. Alors, on part ou on reste ? Face à ce début de pression, le silence d’Irving avait forcément laissé place à des théories plus folles les unes que les autres, d’un Kyrie portant le maillot des Knicks à celui des Nets, des Clippers, de Châteauroux ou d’autres franchises souhaitant récupérer les talents d’Uncle Drew. Sauf qu’au bout de quelques semaines de bordel médiatique, Irving en avait un peu marre de voir le doute planer au-dessus de lui, comme l’image d’un homme peu sûr de ses décisions alors que l’intéressé savait très bien ce qu’il voulait. Dès le début du mois de septembre, et le media day des Celtics notamment, Kyrie montait d’un cran et affirmait qu’il ne se voyait pas aller ailleursQuestion de logique, question de potentiel, question de chances de titres, et autres arguments assez évidents. Sauf que devant de tels propos, difficile de le prendre au sérieux tant que l’encre n’a pas coulé sur quelconque contrat. Et bien ce jeudi, justement, à un événement réservé aux fans de Boston dans le TD Garden, Irving a été des plus clairs. Une info doublée par le rapport de Shams Charania, de The Athletic.

Sources : En indiquant à un événement réservé aux fans des Celtics qu’il a prévu de prolonger avec l’équipe cet été, Kyrie Irving aurait également communiqué avec les décisionnaires de Boston ces dernières semaines, donnant son accord verbal pour rester dans la franchise sur le long-terme.

Ouf de soulagement à Boston ? Ouf de soulagement à Boston. Non pas que la panique se soit installée dans les rues du Massachusetts, mais dans le genre girouette capable de changer d’avis et nous affirmer désormais que la Terre est ronde comme les coussins de Guerschon Yabusele, Kyrie est un client. En s’exprimant ainsi publiquement, et en doublant cela avec la dernière info venant de Shams Charania, tous les pions sont alignés vers une prolongation du meneur chez les Celtics. Et il faut dire qu’on peut le comprendre, quand on revoit son récent discours : coéquipiers, coach, culture de la gagne, chances de jouer en juin, comment vouloir quitter Boston si vous faites aujourd’hui partie de l’équipe ? Reste à voir le plus dur, et c’est là que le bras de fer pourrait s’annoncer explosif cet été dans Beantown. En effet, en ayant l’accord verbal d’Irving, c’est désormais Danny Ainge et ses sbires qui vont devoir aligner le chéquier, sans faire exploser la banque locale. Le GM de Boston peut tout à fait utiliser les propos de Kyrie comme levier, le poussant à faire un geste financier sous peine de passer pour un homme à plusieurs chemises devant le grand public, mais difficile de croire à cela sachant qu’Ainge lui-même voulait Irving dans son équipe suite au deal d’Isaiah Thomas. Les feux sont en tout cas bien verts, c’est le cas de le dire, pour conserver Kyrie à Boston cet été.

Prudence, prudence, prudence, tant qu’il n’y a pas de contrat signé, tout peut arriver en NBA. Cependant, une chose est désormais sûre et affirmée : Kyrie Irving a indiqué à ses supérieurs qu’il voulait prolonger à Boston. Ce sera au management de faire le pas final. Rendez-vous cet été. 

Source : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

2 Commentaires

2 Comments

  1. lourson09

    5 octobre 2018 à 10 h 24 min at 10 h 24 min

    Laaaaa il nous faut un apéroooooo.

    Comment le signer à 188 millions et re signer les petits dans les années à venir ? il va y avoir du mouvement.

  2. Alceste Poquelin

    5 octobre 2018 à 18 h 59 min at 18 h 59 min

    Si Rozier continue d’afficher des ambitions de titulaires (ou de gros temps de jeu), ça m’étonnerait pas que Danny bouge en février. Y a Morris a géré dans la même situation.

    Le problème va surtout commencer à se poser dans deux ans, quand faudra prolonger Brown. Le mieux serait de discuter avec Horford pour qu’il ne lève pas son option joueur et resigne pour moins cher. Ca parait dur de faire faire une croix sur 30 patates mais Al est un mec intelligent, y a moyen qu’il ne nous fasse pas une Chris Paul et réfléchisse entre niquer le roster ou toucher sa thune. Smart a bien revu à la baisse ses ambitions.

    Après, l’avantage de Kyrie, Morris et Rozier par rapport à Big Al, c’est qu’on peut les re-signer avec les Bird rights. Et on a pas (encore) utilisé notre Mid-Level Exception non plus.

    https://www.basketball-reference.com/contracts/BOS.html

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top