Mavericks

Le cinq majeur des Mavericks est tombé : séisme à Dallas, Dirk Nowitzki ne sera plus titulaire

Dirk Nowitzki

Une assistance respiratoire peut être nécessaire pour les plus fragiles.

Source image : youtube

Ce choc… Ça peut paraître peu important pour certains, mais se dire que Dirk Nowitzki ne sera plus titulaire la saison prochaine avec Dallas nous met quand même une belle claque. Outre l’absence de l’Allemand dans le cinq majeur, une autre annonce retient notre attention : Luka Doncic est aligné, sur le papier, sur le poste 4. Oui oui, le Luka Doncic qui jouait meneur et arrière au Real ou en sélection va devoir se taper des Aldridge ou autres LeBron. Tout va bien. 

On prépare l’avenir du côté de Dallas, on a aucun souci là-dessus. Mais on sent tout de même obligé de faire un petit coup d’œil dans le rétro, comme on les aime chez TrashTalk. Dirk Nowitzki, c’est 1440 titularisations en carrière, sur 1471 matchs disputés, soient seulement 31 rencontres débutées sur le banc (dont 23 lors de son année rookie). En cas de Playoffs, le Wunderkind serait alors pour la première fois remplaçant, alors qu’il comptait jusque-là 145 titularisations sur 145 matchs joués. On savait Dirk très ouvert à l’idée de perdre sa place de titulaire, mais on savait également Carlisle un peu réticent à l’idée de se passer de l’Allemand sur le parquet lors de l’entre-deux. Il rejoint donc la second unit des Mavs, l’une des plus performantes la saison passée, avec qui il a déjà évolué par séquence. Avec J.J. Barea, Yogi Ferrell, Devin Harris et Dwight Powell, ils formaient l’une des meilleurs lineups de Dallas, notamment en attaque, dominant leurs adversaires de 19 points sur 100 possessions. A part Yogi parti pour quelques minutes et quelques millions en plus à Sacramento, les joueurs sont toujours présents cette saison. Et il faut avouer qu’une second unit avec le petit duo Barea-Nowitzki fait assez plaisir. Comme indiqué plut haut, Dirk n’a aucun problème à sortir du banc… tant qu’on lui met les équipements nécessaires pour qu’il reste en forme toute la rencontre.

« Quand on a signé DeAndre, c’était assez clair pour moi que j’allais sortir du banc. On veut juste gagner. Si on peut changer quelque chose qui nous permettrait de gagner, alors allons-y. Et coach Carlisle a déjà montré depuis qu’il est ici qu’il tente pas mal de choses.

Si c’est le cas, ils ont intérêt à garder un vélo prêt et quelques masseurs de côté, et là je serais prêt à y aller. »

Du Dirk dans le texte. On ne s’inquiète pas du tout pour son cas, il acceptera son rôle sans broncher, même si cette saison pourrait être la dernière de sa carrière (attendez, j’ai quelque chose dans l’œil…). Mais la grosse interrogation se situe bien parmi les titulaires qui seront alignés par Carlisle. On retrouve Dennis Smith Jr. et Wesley Matthews sur les postes 1 et 2 et Harrison Barnes en 3. DSJ est un lock indiscutable, Matthews apportera sa défense et son tir extérieur, et Barnes retrouverait un poste 3 qui lui convient plus que celui d’ailier-fort. Comment ça il manque quelqu’un ? Luka Doncic ? Ne vous inquiétez pas, il est bien présent dans le cinq… au poste 4. Ok, petit moment pour bien analyser ce qu’on vient d’entendre. Donc le Slovène, présenté comme un vrai combo guard des temps modernes, va jouer 4 en NBA. Il y a de quoi être assez sceptique. On imagine Doncic se partager la balle avec Dennis Smith Jr., être le vrai patron de l’organisation offensive des Mavs, et ce n’est pas sa position sur le papier qui va changer ça. Mais la question se situe quand même en défense : va-t-il vraiment devoir se taper les LeBron, Anthony Davis (s’il est aligné 4), Aldridge ou Blake Griffin ? Doncic est un gros bébé, mais il aura en face de lui des bêtes bien plus puissantes, physique avec pour certains une envergure surhumaine. Le mec arrive en NBA, découvre une nouvelle ligue et un nouveau pays, et il est accueilli par LeBron ou AD… bonjour l’accueil. Ce choix pour Doncic est tout de même intéressant, car il montre la polyvalence du garçon, que Carlisle essaie d’exploiter à 100%. Comme le dit Dirk, Carlisle peut tenter tout et n’importe quoi, donc on ne demande qu’à voir. On ne sait pas pour vous, mais on n’en peut plus d’attendre de voir cette équipe sur un parquet !

Une annonce pleine de nostalgie et de surprise. Dirk dans le cinq des Dallas Mavericks, c’est peut-être fini… pour toujours. La génération du futur arrive petit à petit dans le Texas, et il est temps de lui faire de la place. Mais Carlisle nous réserve une belle surprise en nous plaçant le rookie slovène sur le poste 4, à voir s’il arrive à dissiper nos petits doutes. Un cinq DSJ-Matthews-Barnes-Doncic-Jordan, c’est peut-être court pour les Playoffs à l’Ouest, mais ça de la gueule. et beaucoup de hype.

Source texte : ESPN

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top