Blazers

Damian Lillard se la joue reporter et annonce le transfert de Chris Haynes d’ESPN à Yahoo : ok, c’est le monde à l’envers

Damian Lillard

On connaissait Dame basketteur, rappeur, le voilà maintenant reporter.

Source image : YouTube

Dans l’ère des réseaux sociaux, où Internet est omniprésent dans la vie de tous les jours, personne n’échappe à l’influence des communautés, des modes, pas même le monde du sport et de la NBA. La tendance, en cette période de free agency, est à la breaking news, parfois même (souvent) à tort et à travers. C’est la course au scoop, pour être le premier à sortir la grosse information. Les rôles se sont inversés pour une fois, puisque dans le marché des journalistes, un gros transfert vient d’être effectué, et c’est… Damian Lillard qui l’a annoncé via son Twitter.

Autour du marché des agents libres, qui a agité le microcosme de la NBA cet été avec des changements marquants autour de LeBron James, DeMarcus Cousins et Kawhi Leonard notamment, d’autres acteurs directement ou indirectement liés à la Ligue subissent les mêmes évolutions. C’est le cas pour les coachs, les General Managers, mais également pour les journalistes qui en couvrent l’actualité. Récemment, un des leaders sur les breaking news, Yahoo ! Sports, s’est fait déplumer. En effet, le média a perdu tour à tour Adrian Wojnarowski et son protégé, Shams Charania, qui sont partis respectivement sous les cieux d’ESPN et de The Athletic. L’entreprise au symbole Y se devait donc de réagir et de remodeler sa section NBA, pour devenir à nouveau concurrentiel. Ainsi, elle a réussi à débaucher l’une des figures du géant américain à quatre lettres pour se relancer, en la personne de Chris Haynes. Le journaliste originaire de Fresno, en Californie aura la charge d’être le le senior insider, et devra choisir les membres qui constitueront son équipe. Rien d’étonnant jusque-là, de bêtes changements de médias nous direz-vous. Sauf que là où cela devient cocasse, c’est que tout cela ne s’est pas passé dans l’anonymat, bien au contraire. Puisque l’information sur un transfert d’un reporter a été livrée par un célèbre joueur. Le système du monde à l’envers, c’est Damian Lillard qui l’a mis en application via son compte Twitter.

 « Sources : le reporter free agent Chris Haynes est parvenu à un accord avec Yahoo Sports en tant que Senior NBA Insider. Il aidera à construire leur équipe NBA. Plus d’informations à venir. »

Le ton de Damian Lillard rappelle celui des plus sérieux journalistes basket aux Etats-Unis en cas d’annonce d’un trade ou d’une signature. Cela pousse à sourire, tant c’est fait avec sérieux. Mais pourquoi est-ce Dame Dolla qui annonce cela ? Et bien, parce que le premier job dans cette sphère de Chris Haynes, en 2010, c’était à Comcast SportsNet Northwest, à Portland. Pendant quatre ans, ce reporter un peu particulier a suivi les Blazers, et a développé des affinités avec les joueurs du Moda Center, dont Big Game Dame. La trajectoire de ce monsieur est d’ailleurs assez folle, puisqu’il était gardien dans un lycée avant de déménager dans l’Oregon en 2010 avec sa famille pour devenir freelance en NBA. Le trentenaire a gravi les échelons, puisqu’après Portland, il a travaillé deux ans au Cleveland Plain Dealer pour couvrir les Cavs, puis deux années à ESPN à suivre les Warriors. Alors qu’il était désiré par ESPNNBC SportsThe Athletic et Sports Illustrated, il a donc choisi Yahoo et l’a fait savoir par Damian Lillard. Un moyen de créer l’événement autour de sa signature, de rappeler les affinités qu’il a su créer avec pas mal de NBAers. Mais c’est aussi un moyen d’être original dans ses annonces, d’attirer un peu l’attention, comme ce fut le cas dans le football récemment. Le FC Nantes a annoncé la signature de Lucas Evangelista par un scénario monté sur Fortnite, jeu plus qu’en vogue sur ces dernières années. Et le FC Villarreal a mis en scène le retour de son prodige de toujours, Santi Cazorla, en organisant un tour de magie géant sur la pelouse du stade de la Ceramica. C’est donc un effet de mode sur lequel Chris Haynes a surfé, et cela a marché, puisqu’on en parle dans toute la sphère de la NBA.

Après les Woj’ bombs, voici donc les Dame’ bombs. On ne sait pas si Damian Lillard poursuivra une carrière de journaliste ou d’analyste après sa carrière, mais il a déjà sorti sa première breaking news. Plus qu’une vocation, un coup de main filé à Chris Haynes, qui semble avoir laissé un bon souvenir dans l’Oregon, ainsi que dans chaque endroit dans lequel il est passé.

Sources texte : L’Equipe, Gameblog, Twitter/@Dame_Lillard, Fresno Bee

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top