Jazz

Jazz Bear est élu Mascot of the Year : on sait mettre l’ambiance dans l’Utah

Jazz Bear

Il pourra offrir son trophée à Donovan Mitchell en compensation pour le ROY qu’il n’a pas obtenu.

Source image : Youtube

A un peu moins de deux mois de la reprise, la NBA a décerné le titre le plus attendu par tous les fans de la Grande Ligue, celui de la meilleure mascotte. Et c’est l’ours du Jazz qui est élu cette année et qui succède à Stuff d’Orlando, double tenante du titre. 

C’était bien évidemment la nouvelle qu’on attendait tous. Si les joueurs se donnent à fond sur le terrain, il ne faut jamais oublier le boulot des mascottes pendant les temps-morts qui essaient de mettre une bonne ambiance dans les gradins (bon à part pour Harry The Hawk, c’est un peu peine perdue à Atlanta). Depuis 2005, la NBA pense donc aux hommes en costume avec le titre de meilleure mascotte, et c’était celle du Magic qui l’avait remporté les deux dernières saisons. Après avoir fait son apparition lors du Slam Dunk Contest entre Aaron Gordon et Zach LaVine, Stuff the Magic Dragon n’a pas pu défendre son titre, et c’est celle d’Utah qui a été désignée !

C’est le troisième sacre de l’histoire pour Jazz Bear, qui avait remporté le trophée en 2006 et 2008. Il nous avait d’ailleurs offert une séquence mémorable lors d’une embrouille avec un fan des Rockets en 2013 : un must-watch. Il devient la mascotte la plus titrée de l’histoire devant donc Stuff et Clutch, la peluche de Houston (oui, on prend ce titre très au sérieux). Mais on s’excuse auprès de Jazz Bear, pas question de faire un débat sur la GOAT : Benny The Bull sera toujours à la première place dans nos cœurs, même s’il n’a remporté le titre de Mascotte of the Year qu’une seule fois, en 2015. Et on en profite pour passer un petit message aux Lakers, Warriors, Knicks et Nets : bougez-vous et créez une mascotte, la bise.

Voilà enfin une grosse actualité dans le monde de la NBA. Jazz Bear est couronné pour la troisième fois de l’histoire et cherchera donc à conserver son titre la saison prochaine. Au moins on peut assurer un peu de suspense côté mascotte, parce que concernant le basket, c’est une autre histoire.

Source texte : Sportando

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top