Pacers

Myles Turner annonce la couleur pour la saison prochaine : « Un de mes objectifs est d’être un All-Star »

Myles Turner

Préparez-vous à la saison de l’explosion pour le jeune Myles.

Source image : YouTube/NBA

Après trois saisons dans la Ligue, Myles Turner ne s’est pas encore imposé comme un gros calibre au poste 5. Le pivot a compris cela et est en train de bosser sans relâche pour la saison prochaine. Et sans tomber dans les conclusions hâtives, les premiers signes sont prometteurs.

Troisième saison mitigée pour Myles Turner. Si collectivement les Pacers ont fermé beaucoup de bouches, finissant cinquième à l’Est et poussant LeBron et ses amis jusqu’à un Game 7, la campagne individuelle du pivot a été en-deçà des attentes placées en lui. Avec des statistiques en baisse après deux premières saisons de progression, le pivot se doit de se ressaisir pour devenir le véritable numéro 2 de l’Indiana, à côté d’un Oladipo qui marche sur l’eau. Interrogé à ce propos par Ohm Youngmisuk d’ESPN, l’ancien onzième choix de draft est ambitieux.

« Un de mes objectifs est d’être un All-Star. Je pense que c’est une chose dont chaque joueur NBA rêve. […] [Aussi, ndlr], juste être le meilleur défenseur possible. Je sais que je peux marquer, et je sais que mes qualités d’attaque vont venir [à chaque match, ndlr], mais j’essaie d’être meilleur en pick-and-roll, être capable de switcher, faire des ravages dans la raquette, être la tour de contrôle en dernier rideau. »

Pour ce faire, le pivot de 22 ans a cravaché pendant tout l’été, enchaînant exercices de musculation, et entraînements sur le parquet. Le résultat ? On vous laisse juger de vous-même…

« Cinq semaines d’entraînement, encore beaucoup de boulot ! #Eté18 »

Ah quand même. Et dites-vous bien que la photo a été prise… le 18 juin. Myles est donc sur une dynamique extrêmement sérieuse, et devrait revenir en octobre plus motivé que jamais. Le pivot a avoué avoir un petit faible pour la malbouffe, ce qui n’est pas vraiment conseillé par les nutritionnistes de la Ligue. Avec désormais un régime alimentaire plus sain et un entraînement de warrior, Myles Turnes sera inévitablement plus fort, plus mobile, et pourrait faire le jump qu’il attend. Et avec LeBron James parti à l’Ouest, une place de All-Star à l’Est se libère dans les forwards pour le Pacer, qui devra cependant la mériter. Car les Blake Griffin, ou encore Kawhi Leonard seront également de la partie, et candidateront sérieusement pour une place au match des étoiles. Mais Turner est encore jeune, avec un potentiel toujours pas totalement libéré, et une maturité certaine. En plus du régime alimentaire, le pivot s’est également mis au yoga, pour bosser sur son équilibre, son mental, et sa mobilité, à la manière d’un DeMarcus Cousins quelques années plus tôt. Si cela a bien marché pour le nouveau de Golden State, cela semble également porter ses fruits pour le pensionnaire de l’Indiana.

« Je sais que je me sens différent. Juste mes mouvements sur le parquet… Je me sens plus, je ne pense pas que ‘majestueux’ soit le bon mot, mais je me sens mieux, pas aussi chancelant qu’avant. Je me sens beaucoup plus fort en général. »

Prochaine saison capitale pour Myles Turner, qui se doit de se rattraper d’un exercice plutôt décevant. Pour l’instant, le pivot fait tout bien comme il faut, et semble enfin prêt à exploser aux yeux du grand public, pour encore plus faire monter la hype du côté de l’Indiana.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top