Kings

DeMarcus Cousins s’improvise maître zen de Team USA : la position du lotus imposée dans le bus à Rio

DMC n’est plus le bébé que l’on connaissait et avec déjà un quart de siècle sur le passeport, il a décidé qu’il était temps pour lui de gagner en maturité et en zénitude. Attention le monstre, ça va faire mal.

C’est un DeMarcus Cousins rayonnant qui est arrivé à Vegas pour préparer une petite compétition internationale sans importance du côté de Rio dans quelques semaines. Déjà débarrassé de quelques kilos superflus et d’une vilaine tendinite au pied depuis cet été, le pivot des Kings entame sous nos yeux un nouveau chapitre de sa vie. En effet, fini les coups de sang injustifiés et les guéguerres puériles par médias interposées, DMC a adopté la philosophie du corps sain dans un esprit sain en complétant son régime de séances de yoga. Désormais, le meilleur ami de Charles Barkley tournera à au moins 12,5 fruits et légumes par jour en plus de 26,9 points et 11,5 rebonds de moyenne la saison dernière et il fera la bise aux arbitres lorsqu’il sera attrapé par la patrouille. Un changement du tout au tout qui semble lui faire le plus grand bien comme il s’est confié au Sacramento Bee à quelques heures d’affronter l’Argentine pour le premier match préparatoire de Team USA en prévision des Jeux Olympiques.

« Je me sens bien, » déclarait-il après une session de yoga dans une salle chauffée à plus de 40 degrés et à 40% d’humidité. « C’est surtout cette sensation d’éliminer toutes les toxines après chaque entraînement. Je me sens beaucoup plus léger sur mes pieds. Evidemment j’ai aussi maigri. Je suis beaucoup plus souple et mobile, tout vient ensemble pour moi. »

L’intérieur le plus dominant de la Ligue pour beaucoup d’observateurs pourrait donc arriver plus affûté que jamais au Brésil avant de retrouver Dave Joerger à Sacramento pour essayer de construire quelque chose de concret avec les Kings. Mais au delà de sa forme physique qui ne l’empêchait pas de mettre misère à quiconque se mettrait en travers de son chemin l’année dernière, c’est au niveau mental qu’on sent que DeMarcus a franchi un cap. Leader en fautes techniques à trois reprises depuis le début de sa carrière et jamais plus loin que le podium, le franchise player de la capitale californienne va maintenant pouvoir se servir de ses chakras pour chasser sa frustration et devenir un joueur inarrêtable. Comme tout le monde, l’ancienne star de Kentucky a aussi suivi les conseils d’un mentor qui l’a initié aux pouvoirs thérapeutiques du yoga suite à leur rencontre il y a un peu plus d’un an même si on se permettra de remettre un peu en doute l’assiduité du double R aux cours du soir vu son caractère de cochon.

« Rajon Rondo est un grand fan de yoga et il n’arrêtait pas de me conseiller d’essayer. »

Voici peut-être ce qui manquait encore à Sacramento pour accrocher les Playoffs. Après un recrutement intelligent cet été qui n’attend plus que la signature d’un meneur, les Kings vont donc se mettre à la méditation grâce à leur patron à partir du mois d’octobre. Le changement, c’est maintenant à Sacto.

Source : ESPN

Source image : US Presswire

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top