Pelicans

Anthony Davis était « un peu choqué » par la décision de DeMarcus Cousins : ah ouais, toi aussi frère ?

TRashTalk Fantasy League - DeMarcus Cousins
Source image : Bleacher Report

Si tous les yeux se sont fixés sur DeMarcus Cousins lorsque ce dernier a décidé de rejoindre les Warriors en début de mois, nombreux sont ceux qui ont également pensé à Anthony Davis. Cela tombe bien, le monstre des Pelicans s’est enfin exprimé sur le départ de son pivot d’amour.

Bizarre, bizarre. Cette affaire de Boogie à Golden State, on y reviendra un jour en détail, car c’est assez bizarre de voir la façon dont le mariage s’est terminé entre le pivot et la franchise de New Orleans. Bizarre dans le sens où Anthony Davis avait montré pas mal de signaux, concernant la priorité de son management pendant l’été. Conserver Cousins devait être tout en haut de la liste, car même si les Pels faisaient un formidable run sans sa présence depuis février dernier, il fallait pouvoir compter sur la puissance de DeMarcus pour continuer à foutre le bordel dans la Conférence Ouest. Mais en apprenant qu’AD mettait la pression pour récupérer Julius Randle au même moment, et en voyant l’intérieur rester plutôt muet sur le départ de Cousins à Golden State, on se demandait et on se demande encore si c’était vraiment l’amour fou entre les deux intérieurs All-Stars. Un jour, peut-être qu’on découvrira les dessous de l’affaire, et qu’il y a eu un monosourcil dans le pâté. Mais pour le moment, il y a une page à tourner, et c’est justement dans cette dynamique que Davis s’est exprimé. Le monstre de Louisiane a en effet pris la parole dans l’émission The Jump d’ESPN, et il a donné quelques détails supplémentaires auprès du New Orleans Advocate. Toujours aussi droit dans ses pompes et loin de vouloir mettre la merde dans son management, AD a été pro du début à la fin en soutenant son ex-coéquipier et en n’en faisant pas une tonne.

“J’étais un peu choqué. Mais je connais DeMarcus, et je sais qu’il a pris la meilleure décision pour lui et sa carrière à ce moment précis, ainsi que pour sa famille. Je comprends qu’il s’agit d’un business.

Bien évidemment, j’aurais aimé que cela continue avec lui. Mais à ce moment précis, je n’étais pas sûr de ce qui était en train de se passer et ce qu’il pensait. Cela fait beaucoup de choses, quand vous êtes transféré, puis vous ressentez que vous méritez un contrat maximum, puis vous vous rompez le tendon d’Achille. C’était une situation compliquée, c’était dur pour lui.

Il y a eu plusieurs versions qui sont sorties, mais personnellement, il n’y a rien que je puisse changer. Je vais tout simplement de l’avant, et je me concentre sur l’équipe que nous avons actuellement. On ne peut pas se focaliser sur le fait de savoir s’ils auraient dû conserver Rondo ou qui que ce soit d’autre. On doit trouver la voie avec l’équipe qu’on a actuellement, aller de l’avant et se qualifier en Playoffs tout en faisant encore plus de bruit. Bien sûr que c’était dur, mais c’est désormais passé et il n’y a rien que je puisse changer.”

On ne peut quasiment pas demander meilleure déclaration de la part d’un franchise player, qui prend un coup sur la caboche et veut rester compétitif. Davis aurait pu péter un plomb, comme on s’y attendait, avec des rumeurs de demandes de transferts et tout le tintouin logique qui suivrait le départ d’un coéquipier aussi fort. Mais s’il y a bien un trait de leadership qu’Anhony a montré au fil des années, c’est dans la façon dont il s’est toujours comporté vis-à-vis de sa franchise. Loyal, carré, disponible, volontaire, engagé, l’ailier-fort n’a jamais vraiment montré les crocs ou grogné pour se plaindre du manque d’aide qu’il a à New Orleans. Ceci étant dit, cela ne veut pas dire que les Pelicans vont pouvoir abuser éternellement de la gentillesse de leur franchise player. La saison prochaine, par exemple, il faudra refaire une régulière d’aussi bonne qualité et il y aura des Playoffs à verrouiller sans trembler de la main. Ce qui est tout à fait jouable pour NOLA, sauf que si le navire déconne un peu, comment va réagir Davis tout en voyant Cousins s’éclater à Golden State ? Là est toute la question. Même chose pour les retrouvailles entre les deux joueurs, lors du premier affrontement entre Pelicans et Warriors au Smoothie King Center : comment réagira AD ? Propre devant les caméras mais loin de vouloir se laisser faire, l’animal sera intéressant à observer la saison prochaine. Car au-delà des affrontements avec GS et Boogie, il y aura un groupe à garder sur le bon chemin tout en voyant le reste de la conférence se renforcer. Bon courage, bon courage…

Il est sympa, il est pro, il est réglo et soutient son ancien pivot. Difficile de faire mieux du point de vue médiatique, mais que pense vraiment Anthony Davis ? Cela, ou une frustration réelle se cache en lui ? L’affaire sera à suivre de très près cette année…

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top