Bulls

Zach LaVine veut être la première option des Bulls : va dire ça à Markkanen et Jabari tiens…

Zach LaVine
Source image : YouTube

Prolongé pour 4 nouvelles années à Chicago, Zach LaVine se voyait peut-être aller ailleurs mais il portera bien la tunique des Bulls pendant encore longtemps. Et l’objectif de l’arrière n’a pas changé : devenir un patron, telle est la mission. 

Dans une équipe en reconstruction et qui semble trouver un groupe autour duquel mettre du ciment, la logique habituelle va bientôt prendre place et les questions qui iront avec. Répartition du temps de jeu, répartition des munitions de tirs, répartition des missions des deux côtés du terrain, dans une franchise qui chercher de nouvelles bases sur lesquelles se reposer il faut que des leaders émergent. Et si Fred Hoiberg va devoir se démerder comme il peut pour que tout le monde soit content, ses joueurs vont eux devoir s’exprimer dans le vestiaire comme sur le terrain afin de créer un semblant de hiérarchie. Leader, lieutenant, complément, soldat, les Bulls ont des étiquettes à coller et Zach LaVine sait celle qu’il va viser. Après avoir montré un fort potentiel chez les Wolves, le marsupial veut devenir le boss des Bulls et il prend la saison à venir comme celle de la confirmation. En entretien avec Vincent Goodwill de chez NBC Sports Chicago, LaVine n’a pas hésité quand on lui a demandé dans quel état d’esprit il aborderait le mois d’octobre. Dès le camp d’entraînement de septembre, Zach pourrait pousser de la voix et demander les ballons chauds, ce qu’un leader doit faire pour mener les siens sur le droit chemin.

Je pense que cela vient de la compétition au sein même de l’équipe. Et je crois que c’est quelque chose de positif pour notre groupe car cela va demander le meilleur de la part de chacun. […] Bien évidemment que je souhaite devenir cette première option pour l’équipe, vous ne faites pas tout ce travail pour être relégué en deuxième ou troisième option. Et je ne dis pas que ce n’est pas bien d’avoir ce rôle, plein de Hall of Famers ont eu du succès ainsi, mais je n’ai pas fait tous ces efforts pour rien.

L’envie, compréhensible, a de quoi faire sourire les fans des Bulls. La réalité, cependant, va peut-être apporter différents scénarios chez ce cher Zach. En effet, quand on voit l’effectif de Chicago et les possibilités qui se présentent à Fred Hoiberg, difficile d’affirmer sans hésiter que LaVine sera le patron des Taureaux. Après tout, quand on voit le potentiel montré par Lauri Markkanen suite à sa chouette saison rookie, difficile de le reléguer à un second ou troisième rôle. De même pour Jabari Parker, qui aura envie de se refaire une image dans sa ville, en déroulant enfin le potentiel offensif dont on a parlé depuis ses années lycéennes. L’avantage de LaVine ? Il est probablement dans l’âge et l’ancienneté, lui qui est plus âgé que Markkanen et est là depuis ‘plus longtemps’ que Jabari. Bon, on parle d’un an de différence hein, soit que dalle, mais la saison précédente a bien montré deux ou trois soirées durant lesquelles les fans de l’Illinois pouvaient se ranger derrière Zach. C’est avec tous ces éléments, finalement, que le camp d’entraînement des Bulls sera à surveiller de près. Entre la confirmation de Kris Dunn, les débuts de Wendell Carter Jr, la bataille entre LaVine – Markkanen – Parker et l’identité à créer autour de ce groupe jeune et excitant, il y aura de quoi sortir les jumelles. En attendant, le double-vainqueur du Dunk Contest (ou une seule fois si on respecte l’injustice de 2016) va devoir se défoncer et des deux côtés du terrain, car envoyer des shoots à foison ne lui offrira pas le titre de patron.

Ces Bulls sont intrigants, car ils proposent de nombreux joueurs de talent qui voudront se faire une place. Une place à Chicago, et en NBA tout simplement : Zach LaVine en leader, c’est aussi zarbi qu’annoncé.

Source : NBC Sports Chicago

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top