Rockets

NBA Flashback 2017-18 #21 : le jour où Chris Paul et les Rockets ont joué à la guerre au Staples Center

Chris Paul austin rivers

Une soirée honteuse, un souvenir mythique.

Source image : Leonce Barbezieux pour TrashTalk

Les anciens en ont pris l’habitude et les petits nouveaux vont le découvrir, les deux mois d’été sur TrashTalk sont chaque année l’occasion de dormir un peu de vous faire revivre le meilleur de la saison écoulée. Perfs individuelles, séries de Playoffs, posters de cannibale, game winners ou patates de forain, il y en aura pour tous les goûts et ce jusqu’au 31 août prochain. Allez, mode rétroviseur enclenché, parce qu’elle était vraiment pas mal cette saison 2017-18…

C’est sans aucun doute l’une des soirées les plus folles de l’année qui s’est déroulée le 15 janvier 2018 au Staples Center. Chris Paul était de retour dans la salle qui l’a vu perdre tant de séries de Playoffs, et si l’on se doutait que l’ovation ne serait pas légendaire, on ne pouvait imaginer à quel point ce retour aux sources allait se transformer en véritable sketch.

Et le pire… c’est que ça aurait pu être pire

Ceux qui ont un tant soit peut suivi l’opus 2017-18 le savent, nous n’allons pas parler de basket aujourd’hui, ou très peu. Le match parlons-en, et comme ça… on n’en parle plus. Une victoire surprenante des Clippers 113-102 grâce à un gros duo Blake/Lou face à l’armada la plus hot de toute la Ligue, portée par un Chris Paul resté invaincu très longtemps avec sa nouvelle équipe. Mais ce soir-là James Harden manque à l’appel en raison d’une blessure minime à la cuisse. Ce soir-là Blake Griffin est encore à L.A., ce soir-là Austin Rivers est également en civil, ce soir-là c’est le MLK Day, ce soir-là la NBA célèbre la paix… oui mais non.

Un match tendu, une fin de match ultra-tendue, et une troisième mi-temps épique

Car ce sont bien les à-côtés de ce duel fratricide qui vont rentrer dans la légende. Déjà au cœur de quelques chiffonnades en cours de match, Chris Paul et Blake Griffin font monter la température à coups de bumps virils et regards haineux, à des années lumières des retrouvailles habituelles entre deux joueurs ayant partagé le même vestiaire pendant tant d’années. Chacun y va de sa petite provoc’, et chacun des teammates des deux protagonistes y va surtout de sa petite assistance. On voit Gerald Green (ô surprise) chauffer un peu, on voit Trevor Ariza sortir peu à peu de ses gonds, alors que sur le banc des Clippers le style d’Austin Rivers est au moins aussi pété que son humeur est maussade. La dernière minute est interminable, les regards se font même menaçants, paye ton spectacle le jour de la Saint-Martin. Mais alors si vous pensiez que le buzzer allait mettre un terme à ces gamineries vous vous fourrez le doigt dans l’œil de Mesut Ozil. Dés la fin du match, les infos tombent comme des buckets de Stephen Curry. On apprend que la gueguerre aurait continué jusque dans les couloirs, puis jusque dans le vestiaire des Clippers. Priceless, et la suite va vous surprendre. On apprendra finalement que Chris Paul, président du syndicat des joueurs au passage et adulte respectable de 33 ans, aurait fomenté un complot visant à envoyer Clint Capela en éclaireur à la porte du locker-room des Clippers, pendant que lui et Gerald Green, Trevor Ariza et James Harden se seraient introduits dans le locker-room par une porte dérobée que seul CP3 connaissait, afin de se taper avec Blake Griffin et Austin Rivers. Wow. Prison Break, Risk, Kamoulox, grosse te-hon pour tous les protagonistes et méga-barre de rire pour tous les chanceux présents devant le PC cette nuit-là.

Vous avez bien lu, c’est un véritable plan à La Guerre des Boutons que cet allumé de Chris Paul a imaginé ce soir-là pour en découdre avec ses anciens partenaires. L’histoire ne dit pas s’il aurait floppé à la première gouache de Blake, mais l’histoire est fabuleuse et restera longtemps dans les annales de ces deux classes de CM2. Allez, next.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top