Pacers

Officiel : Tyreke Evans aura la lourde tâche de faire oublier Lance Stephenson aux supporters des Pacers

Tyreke Evans

Il souffle déjà comme son prédécesseur.

Source image : NBA League Pass

Ressuscité sous le maillot des Grizzlies cette saison, Tyreke Evans serait tombé sur un accord avec les Pacers pour un contrat d’un an au salaire plus en adéquation avec son potentiel de basketteur. Le plus dur sera de confirmer.

En perdition du côté de New Orleans puis de Sacramento pour son retour dans la franchise de la capitale californienne à la fin de la saison 2016-17, le ROY 2010 avait opté pour un choix étonnant en rejoignant Memphis pour un peu plus de 3 briques l’été dernier. Un pari qui s’est avéré payant puisqu’on a retrouvé le joueur que l’on connaissait, agressif sur les drives et plus adroit que jamais. D’abord utilisé en sortie de banc puis intégré au cinq de départ avec l’accumulation des blessures dans le backcourt du Tennessee, le quatrième pick de la Draft 2009 été l’une des rares satisfactions de la saison dans le camp des Grizzlies avec Dillon Brooks. Mais avec un contrat arrivant à expiration, la franchise décide de ne plus le faire jouer pour ne pas risquer une blessure qui pourrait entraver un échange du numéro 12. Manque de chance ou échec des dirigeants, toujours est-il que le produit de l’université de Memphis ne trouve pas preneur avant la deadline et termine sa saison dans un climat très étrange où le staff préférera faire jouer les jeunes pour leur permettre d’engranger de l’expérience tout en collectionnant les défaites en vue de la prochaine Draft. Mais Ty a montré suffisamment de choses durant 52 matchs pour qu’une équipe décide de miser sur lui à la free agency et ce sont donc les Pacers qui se sont révélés être les plus intéressés selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

Les discussions seraient toujours en cours même si le joueur avait rendez-vous avec la franchise de l’Indiana ce mardi, et elles porteraient sur un contrat d’une année à 12 millions de dollars. Une offre peu risquée de la part des derniers cinquièmes de la Conférence Est qui se laissent même la possibilité de le trader avant la prochaine deadline si son apport était en-dessous des attentes. Mais le risque est minime et Evans pourrait rapidement faire oublier Lance Stephenson chez les Amish. Moins spontané que ce dernier, il devrait offrir davantage de stabilité à un effectif tout proche de faire chuter les finalistes en titre au premier tour des Playoffs. Probablement utilisé en back-up de Victor Oladipo, il pourrait booster la second unit de Nate McMillan notamment au scoring alors qu’il tournait à 19,4 points, 5,1 rebonds et 5,2 assists de moyenne à 39,9% d’adresse du parking la saison dernière. C’est encore un bon move de la part d’Indy qui comble immédiatement la perte de Lancelot alors que l’on comprend mieux cette décision de ne pas conserver Born Ready dans le roster au terme d’une saison pourtant réussie.

Tyreke Evans est sur le point d’atterrir dans l’une des franchises les plus rafraîchissantes de la saison dernière. Il pourrait bien faire des ravages en tant que leader de la second unit, au point de candidater à un titre de meilleur sixième homme de l’année ?

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top