Allez, lecture

Allez, lecture : « Hangtime – récits d’un fan de Michael Jordan », amis des nineties, voici votre madeleine de Proust

Hangtime Récits d'un fan de Michael Jordan

Un retour à l’époque où tout a commencé

Source image : Montage TrashTalkk

Chez TrashTalk, on aime écrire des articles, des livres ou des blagues d’un goût plus ou moins sucré sur les réseaux sociaux. On aime organiser des événements pour réunir les fans de balle orange aussi souvent que possible. On aime faire des vidéos pour parler NBA tout au long de l’année. Mais on aime aussi lire et ça tombe bien puisque des livres autour du basket, ce n’est pas ce qui manque. Désormais, nous vous partagerons nos impressions sur les bouquins que nous lisons, histoire de vous les faire découvrir ou redécouvrir, de vous donner envie (nous l’espérons) de les parcourir. Allez, aujourd’hui : « Hangtime – récits d’un fan de Michael Jordan ».

Vous le connaissez en tant que mixmaker spécialisé dans les années quatre-vingt-dix, les Bulls et Michael Jordan, sous le pseudo Clutch-23. Mais avant cette vie de monteur et de partage de sa passion via sa chaine Youtube, Kevin Haroutounian a grandi en tant que fan de la NBA durant ce qu’il considère l’âge d’or, celui qui a permis à la Ligue de devenir, cette multinationale qui vend du rêve aux gosses des quatre coins du monde. Flashback, quand le basket US n’était pas aussi accessible. Tout débute dans une salle d’attente chez le doc. Quand vous vous êtes habitués à vous contenter des magazines féminins ou autres potins au milieu des autres malades, vous n’espérez rien pour faire passer le temps. Mais parfois un miracle se produit, et votre vie bascule. Comme lorsqu’en 1988, le petit Kevin tombe sur L’Equipe Magazine avant de se faire charcuter par son dentiste. Un numéro qui offre un dossier spécial sur un certain Michael Jordan. La première dose est prise, l’addiction est directe. C’est cette histoire de drogué de NBA qui nous est contée dans ce livre Hangtime, de cette découverte qui a entraîné ensuite les collections, les vidéos et un échange permanent autour de la balle orange.

Bien entendu, il est question de His Airness et des Bulls dans cet ouvrage. Mais surtout de kiff, en particulier pour ceux qui ont aussi plongé dans l’univers NBA dans les nineties et qui se retrouveront dans ce récit. Les VHS pour enregistrer les matchs sur Canal, l’attente de la sortie mensuelle des magazines de l’époque – 5 Majeur, Mondial Basket, MVP… – et les recherches des dernières news sur le Minitel. Des années galères pour vivre sa passion, mais tellement géniales lorsqu’on repense à cette frénésie pour ceux qui étaient encore considérés comme des pionniers. En lisant Hangtime, on se retrouve une bonne vingtaine d’années – même trente pour les débuts – en arrière, avec nostalgie et plaisir, comme en croquant dans notre madeleine de Proust. Les souvenirs remontent, le sourire se dessine sur le visage lorsqu’on se dit « putain, moi aussi ». Alors bien sûr, vous retrouverez aussi l’avis tranché du Clutch-23 fan number one de Michael Jordan, mais assumé et surtout expliqué dans son histoire, cette histoire que beaucoup d’adolescents ont partagée dans les années quatre-vingt-dix.

Que vous ayez vécu cette époque formidable ou que vous souhaitiez comprendre les vieux cons qui vous disent que c’était mieux avant alors que vivre sa passion pour la NBA était une telle galère, vous trouverez dans ce livre des souvenirs ou des réponses. Mais surtout un véritable amour pour la balle orange et son univers. Un amour que Kevin Haroutounian nous partage, comme ses mix.

Hangtime – récits d’un fan de Michael Jordan

  • Auteur : Kevin Haroutounian – Adrien Penpenic
  • Editeur : Rebond
  • Sortie : 15 avril 2018
  • Prix : 20€
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top