Warriors

Le message qui a fait le plus plaisir à Steve Kerr après le titre ? Celui de Tiger Woods

Steve Kerr

Entre dos pourris, on se comprend.

Source image : Youtube

Autant chambrer les autres équipes de la Ligue jusqu’au bout, Steve Kerr a déclaré qu’il avait reçu environ 70 messages de félicitations pour son troisième titre gagné en quatre ans avec les Warriors. Dont celui d’un certain Tiger Woods qui l’a particulièrement touché.

« Je ne veux pas balancer de nom mais il y a un SMS qui est sorti du lot. Celui de Tiger Woods. C’était vraiment cool. On a pris contact l’an dernier quand j’avais mes problèmes de dos et on continue de se parler depuis. »

Ah bah si là il vient de balancer un nom à ESPN l’ami Kerr, et un gros, celui du golfeur détenant le record de semaines en tant que numéro 1 mondial, El Tigre. Le clin d’œil est sympa, deux gars emmerdés par des problèmes de dos qui les font souffrir depuis quelques années : Woods a été opéré à trois reprises, dont la dernière en avril 2017, alors que, au même timing, le coach des Warriors devait louper le début des Playoffs pour cause de douleurs. L’année 2018 a été bien meilleure sur le plan physique pour les deux hommes : le gros chat a effectué son grand retour sur le circuit et ne semble plus gêné pour jouer et Steve Kerr n’a loupé aucun match sur le banc de Golden State. Bon, sportivement, le modjo est plutôt pour Steevy que pour Tiger, qui n’a plus gagné de tournoi depuis 2013 et enchaîne les performances moyennes, comme jeudi lors de la première journée de l’US Open. Steve Kerr s’est permis de chambrer.

« Je ne suis pas sûr que je vais lui rendre la pareille ce soir (jeudi). »

Le tacticien des double champions NBA en titre a également évoqué son avenir, lui qui s’apprête à entamer la dernière année de son contrat à 25 millions de dollars sur cinq ans.

« Je ne pense pas que ça va prendre du temps. Je veux rester ici, et Joe (Lacob, le propriétaire) et Bob (Myers, GM) ont été clairs, ils veulent me garder. Je n’ai aucun désir d’aller ailleurs et je ne vais pas jouer le jeu de me positionner free agent et faire toutes ces choses. Je vais coacher ici pour un long moment. »

Kerr est clair, il restera. Et pour longtemps. Avec trois titres dans la popoche, on pourrait se dire que ce n’est que du bonus désormais, mais ce bon vieux Steeve sait que chaque nouveau titre fera entrer SON équipe un peu plus dans la légende. L’année qui arrive promet d’être charnière, avec des contrats qui arriveront à terme en même temps que celui du coach, et pas mal de thune à lâcher : Draymond, Klay, KD. Ou bien une team à remodeler, en tout cas on te le souhaite.

TrashTalk t’adresse ses félicitations pour le titre également, Steeve, mais si tu pouvais ne pas cogner la concurrence pendant les dix prochaines années encore, ce serait sympa. Merci, bises. En espérant que notre message te touche autant que celui de Tiger.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top