Playoffs NBA

Flashback Finales NBA 2017 – Game 2 : une nouvelle leçon signée Golden State avec KD en prof principal

Branlée, voilà à quoi se résume le Game 2 des Finales de 2017 entre Warriors et Cavaliers. Une copie conforme du premier match de ces finales qui n’annonçait rien d’autre qu’une série à l’avantage d’une seule et même équipe, celle des Californiens.

Si le premier épisode des Finales 2017 a été une boucherie signée Golden State avec une victoire 113 à 91, le deuxième ne nous a rien offert d’autre qu’une fessée pure et dure. Pourtant, la première mi-temps laissait prédire un money time et non un garbage time puisque Warriors et Cavaliers sont rentrés aux vestiaires sur le score de 64 à 67 en faveur des Californiens. Mais bon, cela est encore valable en 2018, les mecs de Steve Kerr vont enclencher le mode rouleau compresseur en troisième reprise où ils vont infliger un +11 aux hommes de l’Ohio. La vague est trop puissante pour Cleveland qui va subir la foudre d’une équipe de GS dont tous les membres ont répondu présent. À commencer par Kevin Durant qui va claquer une ligne de stats nette et sans bavure : 33 pions (à 13/22 au tir), 13 rebonds, 6 caviars mais aussi 5 contres et 3 interceptions pour un KD en mission. Pas mal dans un duel avec BronBron. Inutile de parler du reste de la troupe avec un Steph Curry impeccable qui va signer son premier triple double de sa carrière en Finales NBA (32 points, 11 assists et 10 rebonds). À noter que le chef nous gratifiera d’une petite chorégraphie avec LeBron comme partenaire. Son Splash Brother endossera quant à lui le costume d’assassin silencieux avec ses 22 unités à 4 sur 7 du parking. Vous ajoutez à cela les 12 de Raymond Vert et vous obtenez la recette parfaite d’un blow out dans les règles de l’art.

Lorsqu’il y a gifle, il y a bien sur celui qui donne et celui qui prend. Et là, celui qui a récolté, c’est Cleveland. Les gars de Tyronn Lue n’ont rien pu faire dans une Oracle Arena en fusion totale face au lance-flammes offensif des guerriers de la Baie d’Oakland, boostés par la présence de Steve Kerr. Un King qui a fait son match ponctué d’un triple double à 29 points, 14 passes, 11 rebonds et un mode vénère à plusieurs reprises, accompagné d’un Kevin Love ultra agressif et de ses 27 patates, mais l’effectif des Cavs ne s’est pas montré à la hauteur de l’événement. En particulier, un certain Kyrie Irving. Uncle Drew a un peu trop forcé, comme le montre son adresse à 8 sur 23 au shoot. Que dire de Gérard qui n’a pas marqué le moindre panier en 14 minutes ? Pas grand chose, hélas… Trop peu pour espérer autre chose que de repartir à la Q Arena avec deux défaites, dont la dernière 132-113, au compteur.

Lorsque l’on voit ce que ça a donné l’année dernière lorsque les Warriors mènent 2-0, les Cavs seraient bien inspirés d’aller en chercher un à Oakland. On est d’accord, c’est plus facile à dire qu’à faire : rendez-vous ce soir à 2h du matin pour obtenir la réponse.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top