Spurs

132 victoires en Playoffs pour Manu Ginobili et Tony Parker : la paire numéro 1 all-time

Manu Ginobili Tony Parker
Youtube

En sauvant l’honneur dimanche soir dans la série qui les opposent aux Golden State Warriors (103 – 90), El Manu et TP sont rentrés une nouvelle fois dans l’histoire NBA. En effet, en obtenant une 132ème victoire en Playoffs ensemble, les deux joueurs mythiques des Spurs ont encore un peu plus complété leurs dossiers respectifs pour le Hall of Fame.

C’est bien connu, la NBA et les américains en général sont très friands de statistiques et autres records. Si certains sont plutôt anecdotiques, d’autres montrent à quel point des joueurs peuvent être des monstres de la balle orange. C’est le cas de Manu et Tony ! Déjà cités dans de nombreux records en trio avec leur pote Tim Duncan, Ginobili et Parker forment donc aujourd’hui le duo le plus victorieux en postseason. Un record qui démontre une longévité et une régularité au haut niveau impressionnante chez deux hommes draftés en fin de premier et second tour. Arrivés en NBA respectivement en 2002 pour l’Argentin et en 2001 pour le Français, le duo a toujours vécu les Playoffs en seize saisons dans la grande ligue et y ont d’ailleurs souvent vu le mois de Juin. En arrivant quatre fois au bout (2003, 2005, 2007 et 2014) , les numéros 20 et 9 Texans compilent désormais 132 victoires, dépassant ainsi un autre illustre duo… Tiens donc, Tony et Duncan (131 victoires). L’argentin n’a cependant pas de quoi se vexer de la double présence du Français dans ce classement car le podium et complété par son association au grand Timmy. Le monopole à la texane !

Classement des meilleurs duo en Playoffs :

  1. Manu Ginobili et Tony Parker (132 victoires)
  2. Tim Duncan et Tony Parker (131 victoires)
  3. Tim Duncan et Manu Ginobili (126 victoires)
  4. Kobe Bryant et Derek Fisher (123 victoires)
  5. Michael Jordan et Scottie Pippen (117 victoires)

Au delà du record, le plus impressionnant dans cette victoire c’est que ces deux-là ont été (une nouvelle fois) des moteurs clés pour leur équipe. A 40 et 35 ans, El Manu et Tony, tous deux sur le banc lors du début de la dernière rencontre, ont apporté respectivement 16 et 9 points. Avec de la maîtrise, du leadership et des shoots bien clutch pour l’argentin en particulier, les deux futur Hall of Famers ont permis aux Spurs de contenir les tentatives de retour des champions en titre. Avec 16 points à plus de 40 ans, Manu Ginobili rejoint également le cercle très fermé des quadragénaire à 16 unités ou plus en Playoffs. Pouvant désormais s’asseoir à la table avec Tim Duncan, Karl Malone et Kareem Abdul Jabbar, El Manu montre qu’il s’amuse toujours autant la gonfle en main, peu importe le nombre des années. Ces records, qu’ils soient en simple, duo ou même trio sont donc surtout une nouvelle fois  le symbole de la dynastie des Spurs !

Même si la 133ème victoire sera dure à aller chercher ce soir à l’Oracle Arena, celle d’hier montre à quel point El Manu, Tony Parker et la dynastie des Spurs ont marqué l’histoire de ce jeu. Au delà de la NBA, ces deux joueurs sont des icônes que l’on veut continuer de voir sur des parquets. Alors Cocorico et Felicidades, mais on ne s’arrête pas là s’il vous plaît, Messieurs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top