Cavaliers

Une soirée de plus au bureau pour LeBron James : 41 points, 10 rebonds, 8 passes, la bise à Charlotte

LeBron James
Source image : YouTube

Dans cette folle fin de saison qui voit James Harden mettre ses empreintes digitales sur le titre de MVP, LeBron James refuse de s’avouer vaincu et enchaîne les performances XXL : cette fois, c’est Charlotte qui a pris tarif.

Disons que le déplacement à Miami avait été foiré. Encore une défaite à Sud-Plage, encore un comeback raté, décidément la Floride ne fonctionne plus pour BronBron et les Cavs s’inclinaient face à Dwyane Wade et le Heat. Le problème, surtout, c’est que Cleveland perdait aussi Kevin Love dans l’affaire, un incident qui empêchait l’intérieur de participer au back-to-back de son équipe du côté de la Caroline du Nord. Une petite visite chez Jordan et ses Hornets, qui est chaud ? Premier homme à lever la main, le King, of course. On ne se rend pas chez Sa Majesté en croisant les bras. Et justement, pour cette petite embrassade annuelle parmi tant d’autres, James décidait d’offrir le menu complet à Nicolas Batum et ses potes. D’abord discret, un peu à l’image de la rencontre puisque Cavs et Hornets n’étaient pas dans un grand rythme, LeBron chauffait gentiment sa machine et réservait son meilleur matos pour les périodes suivantes. Ambiance dans le second quart, domination totale dans le troisième, finition dans le quatrième. Ce qui fût pendant quelques temps un match serré se transforma en petite leçon offerte par le roi, et jamais Charlotte ne revint concrètement au score. C’est pourtant dommage, car l’ambiance était à la teuf en voyant Kemba Walker devenir le meilleur marqueur de l’histoire de la franchise, sauf que le dragster était bien défendu par la base arrière de l’Ohio et les snipers étaient de sortie pour ce deuxième match en deux soirs.

Un petit Gérard en feu ? Vous savez l’effet que cela nous fait. Quelques 19 points à 8/9 en sortie de banc, on aime bien LeBron mais on sait qui est le plus valuable. Quelques 18 points pour Jeff Green aux côtés du numéro 23, parfait pour lancer le run en sortie de vestiaire et distancer les hôtes. Seulement, au milieu de ces quelques humains se trouvait évidemment l’autre extra-terrestre qui a posé son vaisseau vers Akron. Maître en calcul de chacun de ses coups, James scorait à outrance comme à son habitude sauf que la petite touche personnelle était ajoutée à l’oeuvre du soir : 866ème match consécutif avec minimum 10 points, record égalé et qui appartient à qui…? Michael Jordan. Le clin d’oeil parfait, en veillant bien évidemment à arroser la feuille de stat jusqu’à la fin de la rencontre. Avec 41 points, 10 rebonds et 8 passes ce mercredi, que dire de plus si ce n’est que LeBron a prolongé son mois en feu, et qu’il maintient son objectif en ligne de mire. Celui de redéfinir les possibilités pour un joueur dans sa 15ème saison en NBA, et aller chercher le loulou en costard qui observait justement la rencontre dans son bureau avec un cigare ce mercredi. Il faudra valider tout ça pendant les Playoffs et continuer à dominer la compétition, mais pour le moment on ne peut que se régaler devant le niveau montrer par LBJ cette saison. Et dire qu’il risque fortement de finir deuxième dans la course au MVP…

La dernière fois que LeBron a mis moins de 10 points dans un match de saison régulière, c’était en 2007. Frank Ntilikina avait donc 9 ans. Twitter existait depuis seulement 8 mois. Et Usain Bolt n’avait aucune médaille olympique. Les années passent, le cyborg demeure.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top