All-Star Weekend

LeBron James nommé MVP du All-Star Game 2018 : la Team Cyborg a remporté un match excitant !

LeBron James
Source image : NBA League Pass

Alors qu’on se ramenait justement craintifs devant ce nouveau format du All-Star Game, c’est finalement une chouette rencontre qui nous a été proposée à Los Angeles. Et au final ? L’équipe de LeBron James a su faire le boulot comme il faut.

Peut-être est-ce l’excitation des retrouvailles, ou une soudaine hâte par sentiment d’avoir enfin revu un match des étoiles compétitif. Mais quoi qu’il en soit, c’est avec un sourire lié à la réussite de cette première que le match entre Team LeBron et Team Curry s’est achevé. Si on vous dit qu’il y a eu de la défense, pour remporter un money-time serré, avec des demandes de replay, du trashtalking et des dernières possessions intenses, vous nous croyez ? Probablement pas, et c’est normal quand on se souvient de l’immondice proposée en 2017. Et pourtant, les quelques silencieux fans rassemblés au Staples Center ce dimanche ont bien eu droit à un vrai All-Star Game, un match proposant son lot d’actions spectaculaires, ses petits trolls sur le côté du terrain, son arrosage automatique à distance et ses célébrités assises au premier rang. D’abord maintenue à distance par une équipe dirigée par un Stephen Curry discret, l’armée de LeBron devait davantage courir après le score plutôt que de maintenir le lead, mais ce n’est pas ça qui faisait peur aux joueurs de Dwane Casey. Il suffisait que la rencontre reste serrée, que l’écart soit minimal, pour que les féroces compétiteurs de l’équipe du cyborg prennent le money-time à leur compte. Et c’est peu dire si le pari fût bon.

Pendant que James Harden nous donnait minute après minute le programme de sa dernière soirée en traînant des pieds, les grosses têtes d’en face décidaient de retrousser leurs manches. Kyrie Irving, Russell Westbrook, Kevin Durant, Paul George autour de BronBron, accrochez vos ceintures on part sur du vrai basket. Et déjà que les 45 premières minutes étaient assez satisfaisantes par la qualité du rythme proposé ainsi que l’engouement de certains des deux côtés du terrain (chasedown de Giannis, presse tout-terrain en fin de première période), on ne s’attendait pas à voir 3 dernières minutes aussi ambiancées. Chez Curry, c’est Joel Embiid qui décidait de faire taire tout le monde en imposant sa carcasse dans la short peinture adverse. De quoi faire peur à LeBron et compagnie ? Certainement pas. Entre un énorme trois-points et un lay-up décisif, le King était le premier à vouloir arracher la victoire des deux mains. Même dans les temps-morts comme dans la remise en cause des calls arbitraux, James se croyait à la mi-mai. Un enthousiasme forcément kiffant à observer, surtout que le numéro 23 jouait le jeu à fond avec ses coéquipiers jusqu’au finish. Sur l’ultime possession de la rencontre, Kevin Durant et sa team asphyxiaient un Curry coincé dans le corner, après avoir déjà forcé DeRozan à craquer. Voyant le dernier shoot rebondir sur l’arceau, LBJ célébrait la victoire comme un passage des demi aux finales de conférences à l’extérieur. Et les autres membres de la rencontre aussi, conscients qu’ils venaient de produire un match à l’extrême opposée de ce qui avait été déployé l’an dernier. Y a-t-il du boulot et des modifications à faire ? Of course, mais pour une première, la NBA a vu tout vert.

Et au final ? King still King, LeBron est reparti avec le logique trophée de MVP de la rencontre. Au-delà des 29 points, 10 rebonds et 8 passes à 12/17 au tir, c’est le travail de capitaine et l’intensité montrée en fin de match qui faisait de James le roi de la soirée. Tout le monde ou presque s’est donné, c’est peu dire si on a pu enfin apprécier à nouveau un All-Star Game : merci messieurs !

Couverture

2 Commentaires

2 Comments

  1. Nohan

    19 février 2018 à 9 h 05 min at 9 h 05 min

    Butler qui joue 0min ?!!

    • Zac Larnak

      20 février 2018 à 18 h 16 min at 18 h 16 min

      Et Aldridge 4 minutes ça craint… pour un match pareil aucun joueur ne devrait jouer moins de 10 minutes, ça doit être ultra-frustrant. Mais pour Butler je me demande si il n’était pas plus ou moins blessé pour le coup.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top