News NBA

Matt Barnes annonce officiellement sa retraite : finir sur une bague, que rêver de mieux ?

Matt Barnes

Mattou part en champion.

Source image : YouTube

Quelques mois après l’obtention du titre avec les Warriors, Matt Barnes a annoncé sa retraite sur les réseaux sociaux. Il peut se vanter d’avoir eu la fin rêvée par tous les sportifs, avec une bagouze au doigt.

Appelé à Golden State comme joker médical en l’absence de Kevin Durant au mois de mars dernier, Matt Barnes avait terminé la saison du côté du Bay Bridge. Une dernière pige royale chez les Warriors qui lui a permis d’obtenir la précieuse bague derrière laquelle il courrait depuis toutes ces années. L’ailier a en effet annoncé ce lundi sur Instagram qu’il raccrochait les sneakers avec le sentiment du devoir accompli. A 37 ans, le Californien s’est laissé le temps de la réflexion avant de prendre la décision la plus sage : une retraite bien méritée au terme d’une belle carrière longue de 14 années. Ça valait bien un petit message à l’attention de tous ses amis et ses haters, également très nombreux.

« A eu une belle carrière de 15 ans. J’ai voyagé et rencontré beaucoup de gens cool, certains resteront des frères pour le reste de ma vie ! MAIS MAINTENANT… Vous me dites que je peux m’habiller comme ça pour des réunions business et que je peux gagner plus d’argent hors des terrains que je n’en faisais jusque-là ? Et passer plus de temps avec mes enfants ? Ha… Moi qui n’était pas supposé faire quelque chose de ma vie, j’ai fini par y arriver !! Allons-y ! Aimez-moi ou DETESTEZ-MOI, JE L’AI FAIT A MA MANIERE ! »

Sélectionné en 46ème position par les Grizzlies en 2002, il est immédiatement échangé à Cleveland qui l’envoie se faire les dents en D-League. L’année suivante, il remporte la ABA dans l’équipe de Dennis Rodman et se fait repérer par les Clippers qui le signent pour le reste de la saison. Les débuts en NBA sont poussifs et c’est lors de la saison 2006-07 que sa carrière décolle, déjà à Oakland. Membre de la fameuse épopée « We Believe » lors des Playoffs 2007, Matt Barnes construit sa réputation sur son caractère téméraire, parfois aux limites du tolérable. Il est régulièrement la cible des arbitres qui apprécient guère son goût pour la bagarre. A deux reprises, il termine dans le Top 10 des joueurs les plus sanctionnés malgré un temps de jeu pus faible que la plupart de ses concurrents dans le domaine. En 2010, il tente d’intimider Kobe Bryant en plein match des Finales sans grande réussite, laissant ainsi passer une première chance de remporter le Larry O’Brien Trophy avec le Magic. Cinq ans plus tard, il trouvera un groupe à son image autour de la philosophie du Grit and Grind de Memphis. Dur au mal en défense et ne lâchant jamais rien, il prend tout de suite ses marques aux côtés de Tony Allen et Zach Randolph. Après un dernier come-back à Sacramento, il termine finalement sa carrière dans la Bay Area. Participant à 12 matchs de Playoffs, il gagne le droit de recevoir sa bague de champion qu’il viendra chercher en compagnie de ses deux fils sur le parquet de l’Oracle Arena en prémisse du match opposant les Kings aux Warriors fin novembre.

Avec 8,2 points et 4,6 rebonds de moyenne en 929 rencontres NBA, Matt Barnes n’était pas un top player ou un All-Star. Mais son style et son tempérament en ont fait l’un des joueurs marquants de sa génération. Maintenant qu’il est à la retraite, Derek Fisher va devoir faire encore plus attention en rentrant chez lui, l’ailier n’a pas oublié le mauvais coup de son ancien coéquipier.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top