Cavaliers

Kevin Love était en feu : 38 points dont 22 dans le premier quart, Kéké a fait l’amour au Heat

On s’attendait à un gros LeBron, on s’attendait à un gros Wade, mais à un gros Kevin Love ? Pas vraiment. Pourtant, c’est Kéké qui a activé le mode faïa, histoire de foutre la tête du Heat dans l’eau pendant toute la rencontre.

Le scénario était presque parfait pour que les deux anciens de la maison de Floride se régalent. Des Cavs en confiance, une équipe de Miami encore en recherche de régularité, tout le monde à la Quicken Loans Arena, comment ne pas s’attendre à une grosse perf de Wade et LeBron ? Il fallait bien envoyer un message à Erik Spoelstra, à Udonis Haslem et toute la clique présente sur le banc du Heat. Pourtant, ce n’est ni Dwyane ni James qui feront le push d’entrée, assommant des visiteurs pas préparés pour le déluge du jour. Kevin Love, 22 points dans le premier quart, soit deux de moins… que tout Miami, bonjour la main chaude. Alors qu’il devait se taper Hassan Whiteside en matchup seulement 24h après un combat musclé avec Joel Embiid, l’intérieur se régalait en étant aussi agressif que malin dans ses décisions. Grattage de lancers sur des switch défensifs osés venant du Heat, sanction à distance lorsque Côtéblanc reculait devant le barbu, ajoutez à ça quelques rebonds et vous aviez le quart-temps parfait. Celui qui permettait, notamment, à Cleveland de démarrer la partie en tête et ne regarder que dans le rétroviseur. Car pour les 36 minutes suivantes, c’est dans le siège du conducteur que les hôtes passeront le reste de la soirée.

Les autres faits marquants ? Car il y en avait, et pas un seulement. The gros événement, c’était évidemment l’expulsion de LeBron pour la première de sa carrière. Fâché contre les arbitres, le King décidait de péter un plomb et du coup faire chauffer la Q. Car mine de rien, même avec 20 points d’avance en début de quatrième quart-temps, on en venait à se demander si Cleveland allait gérer tranquillement le business sans l’homme à tout faire du coin. La réponse, elle, arriva avec autant de sérénité que de rapidité. Wade, Korver, Gérard et même Jeff Green, chacun apporta sa pierre à l’édifice en l’absence de BronBron, histoire que le Heat abandonne immédiatement tout espoir de comeback dans la rencontre. Un dernier quart géré sans trembler, permettant à Tyronn Lue de garder la même chemise, aux fans de finir la soirée avec un peu d’air à respirer, et aux Cavs de remporter un neuvième match consécutif. Il est clair qu’on aurait aimé voir une équipe de Miami un peu plus compétitive en face, mais le travail réalisé dès le début de match avait comme un effet anesthésiant sur les troupes de Floride. Tout ce qu’il fallait pour s’éviter une galère, en cas d’expulsion inimaginable de LeBron.

La passe de 10 ? Ce sera ce jeudi face aux Hawks, une équipe qu’il faudra jouer bien plus sérieusement que lors du tout premier affrontement, perdu par les Cavs à domicile. On comptera sur BronBron pour rester focus sur toute la rencontre, et sur Love pour envoyer de la quille à distance. Next !

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top