Cavaliers

Preview Sixers – Cavaliers : le King versus le Process, ça sent les croisades à Philadelphie

LeBron James - pari
Source image : YouTube

Les vacances à la maison sont en passe de se terminer pour les Sixers. Bien qu’il reste encore un match mercredi soir contre les Wizards, le départ approche et c’est LeBron qui sera en visite à Philly cette nuit. Rendez-vous à 1H pour savoir si les potes de Joel Embiid seront capable de s’imposer, avec ou sans Ben Simmons encore incertain. Sinon, ce sera à LeBron de répondre à la question rapidement.

Les Sixers restent sur 3 victoires consécutives contre le Magic, contre le Jazz ainsi que lors de la réception des Blazers. De surcroît, sur les 10 derniers matchs, Phila a validé 7 victoires. Seule la défaite à Sacramento est très regrettable car les deux autres défaites ont été concédées à Oakland ainsi que lors de la réception de ces mêmes Warriors. Deux défaites plus que logiques contre le champion en titre qui devait se racheter, notamment après sa défaite à Boston récemment. Hormis ces revers, la bande à Redick a su prendre les matchs qu’elle devait prendre : battre le Jazz deux fois, gagner deux soirs d’affilée au Staples Center contre les Clippers et contre les Lakers, en plus de la victoire contre les Hawks. Pour arriver en Playoffs, il faut remporter ces rencontres et c’est ce qui explique ce bon bilan initial de 11-7. Un bilan… quasi-identique à celui des Cavs, 3èmes à l’Est avec une victoire en plus. Des Cavaliers intouchables dernièrement avec sept victoires de suite et un LeBron qui a enfin lâché le mode pré-saison. Depuis la défaite à Houston, les Hornets sont passés deux fois sous les roues du char, les deux franchises new-yorkaises aussi en y rajoutant une victoire plus que solide à Detroit ainsi que contre une équipe à un récent niveau de G-League appelée les « Los Angeles Clippers ».

Pourquoi la fin des vacances pour Philadelphie ? Tout simplement parce que la semaine qui vient va être hardcore pour les jeunes hommes, surtout si Ben Simmons loupe le début à cause de sa blessure au coude. Le menu de la semaine, en entrée tu manges du steak de cheval contre Cleveland, tu reçois des Wizards sans Wall mais qui restent dangereux, et tu te déplaces à Boston pour faire une salade de trèfle à côté du fromage. Le tout, avant de prendre une omelette de boulon à Motor City. Heureusement que Philly jouera Phoenix après tout ça, un break bien mérité sur le papier. Donc au final, ne vaudrait-il pas mieux laisser Simmons au repos pour le conserver lors des matchs contre Washington et Boston ? Ce serait osé face aux Cavs, mais les Sixers ont montré lors de leur dernier match qu’ils avaient de quoi se donner sans leur phénomène australien. Certs, il s’agit d’une victoire contre Orlando, le Magic est en PLS depuis maintenant 8 matchs. Mais glisser 130 points sans ta deuxième source de scoring avec 18,5 points derrière Embiid, on peut trouver ça plus qu’acceptable. Le hic qui dépasse le simple aspect du scoring est que Simmons est un créateur talentueux et que l’on peut avoir peur que le jeu Sixers soit compromis ce soir si Cleveland défend un minimum. Maintenant, en face, LeBron sera le premier à vouloir assurer la triplette fatale : le show, ses stats et la gagne. S’imposer à Philly est devenu une vraie mission, le cyborg y fera personnellement attention. Embiid et son crew devront donc tenir pour offrir un match complet, intense et engagé face à un cador de l’Est, un vrai beau test pour la jeune équipe de Brett Brown.

Le rendez-vous est annoncé, ce soir c’est à Philadelphie qu’il faudra se poser. Un petit oeil sur le Celtics – Pistons du côté de Boston, sinon c’est all eyes on Philly : LeBron et Embiid, les Cavs et les Sixers, régal en perspective.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top