Cavaliers

Dwyane Wade tire la sonnette d’alarme chez les Cavaliers : « Nos débuts de matchs sont catastrophiques »

Cavs lebron wade

Écoute moi bien, tu vas te mettre à défendre dans le premier quart sinon je m’en vais…

Source image : YouTube

Quatre victoires pour six défaites. Non, ce n’est pas le bilan des Knicks ou du Magic mais bel et bien celui des Cavs. Les derniers finalistes connaissent un début de saison très compliqué qui est notamment dû à des entames de match catastrophiques. Dans des déclarations relayées par SLAM, Dwyane Wade a évoqué ces difficultés qui pourrissent le jeu de Cleveland.

Le match de ce dimanche est l’illustration parfaite des propos de D-Wade. Opposés aux Hawks d’Atlanta, une des pires équipes de la Ligue en terme de bilan qui restait sur huit défaites consécutives (!), les Cavs ont réussi à perdre, et ce à la maison (115-117). Vu la gueule du premier quart-temps de Cleveland, la défaite prend tout son sens. Les hommes de Tyronn Lue ont subi un cinglant 18-4 d’entrée de jeu, histoire de se chauffer un peu, et ont compté jusqu’à 16 points de retard dans les 12 premières minutes ! Certes, la franchise d’Atlanta n’est plus que l’ombre d’elle même en ce début de saison, mais elle reste composée de joueurs de basket professionnels, et on ne remonte pas 16 pions de retard comme ça face à des pros – même si certains ressemblent plus à des peintres en bâtiments qu’à des pros. Ces galères récurrentes dans les entames de match, Flash en a parlé après la rencontre, et l’ancien arrière du Heat dresse un constat froid, lucide et alarmant sur le niveau de jeu et de motivation très très en-dessous de ce qui est attendu à ce niveau par les Cavs.

« Ça vient de la concentration et des efforts dès le début du match. Face à une équipe avec un bilan de 1-8, on doit les priver de confiance très tôt. Une fois qu’une équipe NBA est en confiance, le bilan ne veut plus rien dire. Ce sont des joueurs NBA, ils savent jouer, et c’est ce qu’ils font. Ce n’est pas un secret, on débute les matchs de manière catastrophique. Terrible, même.

[Face aux Hawks, ndlr] les efforts et la concentration n’étaient pas là dès le début. On dépense beaucoup d’énergie pour essayer de revenir d’un déficit de 16/18 points. C’est dur de faire ça tous les soirs. On sait tous ça dans le vestiaire, il n’y a pas de secret. Notre cinq majeur doit mieux débuter les matchs. Je veux qu’une fois, le cinq majeur vienne nous engueuler parce que nous, la second unit, avons gaspillé une belle avance. J’attends que ce jour arrive. »

Quand on se penche de plus près sur les statistiques des Cavs dans le premier quart-temps, c’est vrai que c’est choquant. Voici en tableau les chiffres de Cleveland dans les 12 premières minutes depuis le début de la saison, et ce que cela reflète sur le résultat final.

Capture d’écran 2017-11-06 à 13.03.35

En dix matchs disputés cette saison par les Cavs, sept fois ces derniers se sont retrouvés menés à la fin des douze dernières minutes. Sur ces sept fois occurrences, ils se sont inclinés à six reprises. Le pire, c’est que ce n’est pas comme si les Cavs étaient menés de deux ou trois points à la fin du premier quart, non. Dans les sept matchs où ils étaient en retard au bout de la première période, leur déficit moyen était de 9,1 points ! Les débuts de matchs de Cleveland sont donc bien catastrophiques. Les hommes de Tyronn Lue encaissent 31,1 points de moyenne dans le premier quart cette saison, ce qui est incroyablement élevé pour une équipe triple finaliste en titre ! Le problème de motivation et d’effort, surtout en défense, relevés par D-Wade est ici bien visible. Alors oui, contre les Bulls par exemple, LeBron & co étaient menés de 10 points et sont quand même parvenus à remonter pour s’imposer au final, mais face à des écuries plus rodées, ça ne passe pas. Et encore, avec ce match face à Atlanta, les Cavs ne sont pas parvenus à remonter leur déficit de neuf points pour s’incliner au bout des 48 minutes ! Les joueurs qui attaquent le match du côté de Cleveland doivent mettre un vrai coup de fouet à leur motivation, surtout en défense, pour que ce genre de scénario ne se reproduise plus.

En tant que joueur d’expérience, D-Wade sait quand une équipe va bien ou pas. Il avait comparé il y a quelques jours cette équipe des Cavs à l’équipe du Heat de la saison 2013-14, une équipe qui se connaissait et où une forme de mauvaise routine s’était installée, un manque de motivation était apparu. Ici, c’est pareil. La motivation est absente à Cleveland dans les débuts de match. LeBron ne peut pas tout faire, et si les hommes de Lue ne se ressaisissent pas dans leurs entames de partie, attention aux fesses, ça peut piquer…

Source : Slam Online

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top