Cavaliers

Iman Shumpert s’exprime sur le trade de Kyrie Irving : l’arrière regrette les proportions prises par l’affaire

Iman Shumpert
Source image : Youtube

Le blockbuster trade entre Cleveland et Boston a été le plus gros feuilleton de l’été. Le flou qui régnait sur cette affaire ne pouvait nous laisser que des suppositions quant à l’ambiance et la concurrence pouvant régner au sein du vestiaire des Cavaliers. Iman Shumpert en a dévoilé un peu plus sur les coulisses du trade.

Délaissé par son petit copain Kyrie, Iman Shumpert ne doit pour autant pas désespérer. Certes, il perd l’un des joueurs les plus clutch de la Ligue possédant aussi l’un des plus gros flows, mais il récupère de l’autre côté un petit lutin au talent offensif hors norme et un nouveau pote à la belle tignasse. Il n’empêche que de nombreuses interrogations reposaient encore sur les dessous de l’affaire, des choses que le public ne peut voir et que seuls les joueurs et certains proches de l’équipe ont pu connaître. Oui, Uncle Drew en avait assez de vivre dans l’ombre de LeBron. Oui, il voulait prouver qu’il pouvait porter à lui seul son équipe et qu’il n’était pas qu’un simple lieutenant premium. Mais les semaines qui ont précédé le trade ont laissé planer de nombreuses zones d’ombre, mettant notamment en avant la maladresse des Cavs à gérer ce genre d’événement à haute tension médiatique. On ne savait pas, par exemple, ce que pensait les coéquipiers de Kyrie Irving à propos de cette affaire, puisque tout le monde était encore dans le flou concernant le départ ou non du meneur. Interrogé dans l’émission Everyday Struggle de Complex News, Iman Shumpert a éclairé un peu nos lanternes. 

« Ce n’est que du business. Vous devez prendre en compte le fait qu’il y ait trois superstars dans une seule équipe. Et c’est très frustrant de voir que ce deal fait partir une superstar pour en récupérer une autre. […] Nous n’avons pas été vraiment surpris par son départ. Je ne m’attendais juste pas à ce que cela se passe comme ça, à ce que l’affaire prenne une telle ampleur. L’information a fuité et je ne sais pas comment cela a pu se faire. Je le sais puisque je connais l’équipe et que je connais Kyrie. J’aurais juste préféré qu’il y ait plus de contrôle dans le sens où les fans ne doivent pas voir des phrases bizarres, qu’une chose est vraie, puis qu’une autre l’est, et que toute cette merde arrive. »

Ce que Shumpert expose est assez intéressant. L’équipe connaissait déjà les envies d’ailleurs de Kyrie (ce n’est donc pas une trahison à proprement parler) et faisait le max pour que cela se règle dans de bonnes conditions. Malgré les dissensions, les joueurs ont su gérer cette affaire convenablement en gardant le maximum de renseignements pour eux. Mais l’info a fuité et on ignore encore comment cela a pu se produire. Les raisons qui ont poussé Irving à partir sont compréhensibles aux yeux de la plupart des joueurs NBA. Rappelons que même Draymond Green a dit qu’il comprenait le meneur, alors qu’on imagine bien que si cela arrivait dans sa propre équipe, le DPOY lui aurait déjà tiré les oreilles et remonté le froc jusqu’aux épaules. Néanmoins, on peut pointer du doigt la gestion déplorable de l’affaire de la part des Cavs, les communiqués du front office n’étant pas toujours très clairs sur l’avenir de l’ancien pensionnaire de Duke. Avec le renvoi plus qu’étrange de David Griffin, l’été n’a pas été de tout repos pour Dan Gilbert, qui a accumulé les erreurs tant en terme de décisions (renvoyer son GM quelques jours avant le début de la free agency, on n’a toujours pas compris) que de communication.

Le mystère sur la manière dont est paru l’affaire Kyrie dans les médias demeure entier. Y aurait-il une taupe dans le vestiaire des Cavs ? Peu probable. Au vu des propos de Shumpert, le vestiaire a su se montrer plus apte à gérer la com’ de la franchise que son proprio himself

Source : Complex News – Everyday Struggle

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top