Cavaliers

Les Cavs cherchent un vétéran, une pépite talentueuse et un tour de Draft contre Kyrie Irving : un coach aussi, non ?

kyrie irving

On connaît le package réclamé par Cleveland.

Source image : NBA League Pass

Les propos de Kyrie en 2011 semblent aussi périmés qu’un titre des Wizards : désireux de réaliser l’intégralité de sa carrière dans l’Ohio, le discours n’est plus le même en 2017 puisque l’histoire d’amour va se terminer dans les prochains jours. Le package réclamé par les Cavs a été formulé : expérience, un jeune talent sous contrat rookie et un potentiel choix de draft intéressant. La free agency, c’est le souk de Marrakech.

Meneur All-Star, champion NBA et bien rembourré dans le caleçon, pas cher pas cher ! Les Cavs sont à l’affût des meilleurs offres sur le dossier Irving. Bien que cette bombe ait explosé relativement tard dans la free agency, beaucoup d’équipes sont prêtes à chambouler une fois de plus leurs rosters pour rafler un joueur de ce calibre. La direction travaille pour satisfaire les envies de départ de sa star, tout en faisant attention à chopper en contrepartie un bon package bien compatible avec LeBron James, colonne vertébrale de Cleveland depuis 2003 son retour en 2014. Uncle Drew a exposé ses priorités : San Antonio, Minnesota, ou encore New York, cependant la décision finale ne lui appartient pas puisque c’est bien son front office qui aura le dernier mot dans ce dossier. Justement, celui-ci a livré quelques infos sur la contrepartie exigée en échange d’Irving : un gars établi en NBA, un petit diamant brut encore sous contrat rookie et un choix de draft plus où moins intéressant. Dan Gilbert aurait même laissé entendre que si une franchise incluait un coach au dessus du niveau pré-nat cette dernière deviendrait prioritaire dans l’acquisition du génial meneur.

Si l’on suit ce schéma, les Suns semblent en pôles position pour récupérer Uncle Drew. Eric Bledsoe est plus que jamais dans les rumeurs de départ après sa superbe saison : 21,1 points, 6,3 passes et des genoux enfin en place. Alerte rumeurs, le meneur des Suns s’entraînerait même avec LeBron et d’autres stars NBA à Vegas en ce moment même. Inutile de rappeler que les deux joueurs s’apprécient et… ont le même agent. Certes, moins bon dribbleur et finisseur qu’Irving, Mini-LeBron peut être un bon fit pour les Cavs puisqu’il apporte une densité physique et un apport défensif supérieur à ce que propose Kyrie. Dans le deal, il ne manque donc qu’un jeune joueur talentueux sous contrat rookie. Un poste 3 mature, compétiteur et physique au possible, cela vous intéresse monsieur Kobe Altman ? Josh Jackson peut constituer une parfaite monnaie d’échange, surtout quand on apprend que Devin Booker a été déclaré intransférable par sa direction. Tous les ingrédients sont là, cependant si trade il y a, ce dernier ne pourra s’effectuer qu’à partir du 3 août puisqu’en tant que rookie, Jackson ne peut pas bouger moins d’un mois après avoir signé son contrat, le 3 juillet dernier.

Après un été parfaitement négocié, les Wolves pourraient aussi entrer dans la danse pour réaliser la meilleure free agency de leurs histoire. Même si l’arrivée d’Irving paraît impossible, il convient d’aborder le sujet avec une approche raisonnée et prudente. Wiggins aurait pu servir de monnaie d’échange aux côtés d’un vétéran comme Nemanja Bjelica ou encore Cole Aldrich, cependant l’ex star de Kansas se dirige tout droit vers une prolongation de 148 millions sur 5 ans : bingo. Nous ne sommes toujours pas à l’abri d’un énième renversement de situation, on connait le milieu et les pressions de Butler et Towns pour ramener le meilleur joueur de un contre un de l’histoire la Ligue Dernière franchise susceptible de réaliser un gros coup, les San Antonio Spurs. La relation entre Kyrie et Pop a toujours été excellente, mais aucune source ne mentionne une vraie offre concoctée depuis le AT&T Center. Si Danny Green et LaMarcus Aldridge alimentaient les rumeurs, ces derniers ne semblent plus être dans les petits papiers de la direction de Cleveland. On se demande pourquoi, c’était mieux à Portland. Kobe Altman, nouveau GM des Cavs, n’était certainement pas prêt à un tel chantier en signant son contrat il y a quelques jours. Heureusement pour lui, les fidèles de David Griffin –  Mike Gansey et Brock Aller – font toujours partie intégrante du front office, il n’est pas seul dans cette épreuve difficile.

Et si Kyrie Irving restait aux Cavs ? « Malsain »selon Chauncey Billups, qui avait eu vent des envies d’ailleurs du meneur. La direction est claire, elle désire trois pièces en échange d’Irving. Si les Suns paraissent être les plus à mêmes de le signer, personne n’est à l’abri d’un énorme pavé jeté dans la marre dans les prochains jours. On active les notifications trades sur le téléphone, et chaque fois que celui-ci vibre, on retient sa respiration.

Source : Cleveland.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top