Sixers

Sergio Rodriguez débarque aux Sixers pour 8 millions la saison : rasoir fourni, les intérieurs sourient

Si les Sixers seront l’une des franchises les plus attendues la saison prochaine, ce constat a pris encore un peu plus d’ampleur ces dernières heures avec l’arrivée de l’un des (le ?) meilleurs meneurs européens de ces dernières années. Et si c’est pour envoyer Timothée Luwawu au alley-oop, ça nous va très bien.

La première expérience en NBA de Sergio Rodriguez s’était soldée par un « bien mais pas top » sur le bulletin de notes, exactement comme pour le commissaire Bialès. 4,3 points et 2,9 passes en 285 matchs et quatre saisons sous les couleurs des Blazers, des Kings et des Knicks, juste assez pour que les Ricains découvrent un meneur scoreur altruiste mais un peu juste pour tenir le choc sur la durée. Depuis ? La barbe a poussé et le CV du 27ème choix de la Draft de 2006 s’est étoffé… Vainqueur de l’Euroleague en 2015 avec le Real et MVP de cette même compétition l’année précédente, Chacho est également devenu en quelques années l’un des leaders de la sélection espagnole et le principal pourvoyeur des alley-oops backdoor de Rudy Fernandez. Récompense logique pour le meneur de jeu de 30 piges, la NBA lui tend donc à nouveau les bras et c’est à Philadelphie qu’il tentera d’imposer son look de hipster :

 La star d’Euroleague Sergio Rodriguez est tombée d’accord avec les Sixers pour un montant de 8 millions de dollars, selon The Vertical.

Les Sixers pour Chacho ? Le deal est sexy tant la franchise de Pennsylvanie est aujourd’hui une sacrée énigme pour les observateurs. Une nouvelle ère est sur le point de débuter à Philly et si Nerlens Noel ou Jahlil Okafor (ou les deux) pourraient quitter rapidement les lieux, les nouveaux arrivants (Embiid, Saric, Simmons, Luwawuuuuu) sont attendus de pied ferme pour donner une nouvelle dynamique à la Cité de l’amour fraternel. Sergio Rodriguez est aujourd’hui en concurrence avec T.J. McConnell, Kendall Marshall et Isaiah Canaan sur le poste 1 et notre petit doigt nous dit que quoiqu’il arrive, la science du jeu du meneur de la Roja lui permettra de se faire plaisir dans cette jeune équipe. On est d’ailleurs presque heureux pour lui puisque vous noterez qu’aucune phrase concernant la nationalité de Chacho n’a pour l’instant été mentionnée dans cet article, si ce n’est que dans Rodriguez il y’a guez et que vous savez ce qu’en pense Serge Aurier.

C’est en tout cas une très bonne nouvelle pour les fans des Sixers qui pourront donc assister bientôt à un pick-n-roll bien exécuté, miracle de la vie vu pour la dernière fois au Wells Fargo Center il y a plus de quatre ans. Un vétéran au QI basket énorme pour entourer de jeunes gamins athlétiques ? Ça pue le deal parfait tout ça.

Source texte : phillyvoice.com

Source image : youtube.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top