Magic

Evan Fournier est une « priorité majeure » pour le Magic : jackpot en vue pour le frenchie ?

Avec une première explosion du salary cap cet été (il va passer de 70 à environ 94 millions de dollars), la plupart des franchises vont se retrouver avec des tonnes de cash disponibles pour signer des joueurs. Pour autant, il n’y a pas tant de grosses affaires à réaliser lors de la prochaine Free Agency. Il y a quelques stars comme Kevin Durant bien sûr, Dwight Howard, quelques joueurs qui vont être très convoités comme Hassan Whiteside notamment mais on ne peut pas parler d’un marché si dense. Dans tout cela, notre frenchie Evan Fournier va signer le plus gros contrat de sa jeune carrière. Combien peut-il espérer du coup ? En voilà une question intéressante…

Après nous avoir montré l’étendue de son talent en début d’exercice 2014-2015, « Vavane » sort d’une saison 2015-2016 qui fut sa première vraie grosse saison complète en tant que titulaire. 79 matchs disputés dont 71 dans le cinq majeur pour une moyenne de points de 15,4 (46% au tir dont 40% derrière l’arc) accompagnés de presque 3 passes décisives et 3 rebonds chaque soir. Il s’est imposé comme une des premières armes offensives de son équipe, héritant également de ballons dans les fins de match serrées. Avec le départ d’Oladipo au soir de la Draft et l’arrivée de Serge Ibaka pour renforcer le secteur intérieur, le Magic va donc avoir intérêt à garder Fournier en tant que menace extérieure complémentaire avec la force que va représenter sous les cercles la paire Ibaka – Vucevic.

Dans ce sens, le swingman français va être un cas intéressant pour le front ofice du Magic car le joueur pourrait obtenir un salaire reservé auparavant aux plus grosses stars de la Ligue ce qu’il n’est pas encore aujourd’hui… Rob Hennigan – le GM – ne s’en cache d’ailleurs pas, il compte bien faire en sorte que « Vavane » s’engage avec Orlando cet été comme il l’a indiqué au Orlando Sentinel :

J’ai toujours dit qu’Evan était une priorité majeure pour nous. Je l’ai dit en avril, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Il est très important pour ce que nous voulons faire dans le futur.

Plusieurs choses à prendre en compte : premièrement, notre Evan national sera agent-libre restreint donc le Magic pourra s’aligner sur toute offre faite à son joueur. Deuxièmement, les propos de Rob Hennigan sont rassurants mais vont avoir pour effet de calmer les ardeurs de certaines équipes comptant faire une offre à Fournier, se disant que c’est peine perdue et surtout que pendant les 72 heures où le Magic devra décider ou non de s’aligner, la franchise ayant fait une offre peut laisser filer d’autres agents-libres. Vous suivez ?

D’autant plus que le Français a régulièrement exprimé son envie de rester en Floride. Mais quand une franchise vient faire une offre à un agent-libre restreint, c’est souvent une offre au-dessus du marché et c’est ce qui pourrait bien se passer pour Evan. Il a gagné 2,3 millions cette saison et peut prétendre à un salaire maximum d’un peu plus de 22 millions dès la première saison d’un  nouveau contrat. Nous n’en sommes pas encore là et Evan Fournier ne va clairement pas non plus se retrouver courtisé par de nombreuses équipes voulant lui offrir un contrat max. Pour autant, l’imaginer recevoir des offres à hauteur d’au moins 15 millions la première saison est tout à fait envisageable. Il faut dire qu’étant donné que DeMar DeRozan devrait rester à Toronto et que Bradley Beal est parti pour ne pas quitter Washington, Evan Fournier se pose comme le meilleur swingman disponible sur la marché à partir du 1er juillet prochain. Il peut shooter de loin, attaquer le cercle et est loin d’être ridicule en défense sur les postes 2 et 3 où il a passé du temps à défendre sur les plus gros scoreurs de la Ligue la saison passée :

« Je pense que le plus important est que j’ai prouvé que je pouvais défendre quelques uns des meilleurs joueurs de la Ligue », a déclaré Evan. « Pas les stopper mais au moins être compétitif et les faire travailler sur tous les plans. »

Nous allons suivre de très près la situation d’Evan Fournier qui à bientôt 24 ans (en octobre prochain) va signer un très gros contrat. Quelle que soit la franchise dans laquelle il ira, il aura des responsabilités et devra assumer un nouveau statut. On l’en sait capable et ne lui souhaitons que bon.

Source : Orlando Sentinel

Source image : USA Today Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top