Sixers

Jahlil Okafor absent pour le reste de la saison : la cerise sur le tank ?

Toujours lancé à grande vitesse, le tank des Sixers fait pour autant bien moins parler de lui ces derniers temps, tranquillement calé en queue de peloton de la Ligue, placé idéalement en vue de la loterie. Ce calme apparent ne doit pas faire oublier la médiocrité de l’équipe, et pour être sûr de se rappeler au bon souvenir du reste de la Ligue, la franchise de Pennsylvanie a trouvé la parade : envisager de se passer de Jahlil Okafor jusqu’à la fin de la saison.

Absent depuis cinq rencontres – que des défaites – l’intérieur issu de Duke a décidé de faire honneur à la réputation qui suit les joueurs nés à Chicago. Ainsi, après Anthony Davis, Jabari Parker et le chef de fil Derrick Rose, il s’est dit que taquiner l’infirmière pourrait être un passe-temps sympa. En même temps, on le comprend un peu, évoluer dans la pire équipe NBA au cours d’une saison sans perspective, il y a de quoi vouloir se marrer ailleurs. Sauf qu’en ce moment, Jahlil Okafor ne rit pas beaucoup, même hors des parquets, puisque son genou le fait souffrir. Des douleurs qui ont poussé Philly à le laisser au repos dernièrement, et cette mise à l’écart pour raison de santé pourrait se poursuivre. Les Sixers attendent d’avoir plus d’information et le pivot a passé un scanner mardi, mais en attendant Brett Brown refuse de se prononcer sur un éventuel clap de fin pour le rookie cette année.

Je pense qu’on reverra tout ça quand on aura l’information. C’est une bonne question [NDLR : de demander si Jahlil Okafor va être mi au repos jusqu’à la fin de la saison], mais je pense que c’est imprudent de dire maintenant quels sont nos plans tant qu’on ne sait pas quelle est la vraie information. – Brett Brown.

Pourtant, c’est au début un choc au tibia avec son coéquipier Iasaiah Canaan qui l’avait mis sur le côté en ce début de mois de mars, pas des soucis au genou droit. Les deux pépins physiques sont-ils liés ? Ils touchent la même jambe, mais rien n’assure une relation ente l’un et l’autre. En attendant, les Sixers ne prendront aucun risque avec leur rookie, on a déjà vu qu’ils étaient capables de se montrer patients avec un joueur, entre Nerlens Noel et Joel Embiid. Pour autant cela soulève quelques questions sur la santé de Jahlil Okafor puisqu’il avait déjà connu des douleurs au genou lors de la pré-saison. Problèmes chroniques ? Coïncidence ? Surpoids qui donne trop de travail aux articulations ?  Forcément, sans véritable information, les questions vont se poser, surtout si le troisième pick de la Draft 2015 doit se contenter de 53 matchs disputés pour sa première saison. Alors qu’il réussit ses débuts dans la Ligue malgré les défaites qui s’enchaine puisqu’il est seulement le troisième rookie (après Bob Rule en 68 et John  Drew en 75) à tourner à plus de 17 points et 7 rebonds tout en se limitant à 30 minutes sur les parquets.

Mais on le sait, l’important est ailleurs pour Philly qui poursuit donc son tanking qui devrait -on l’espère- enfin se terminer cet été avec de nouveaux choix de Darft élevés, l’arrivée de Dario Saric et les débuts de Joel Embiid. D’ici là, l’histoire reste en marche, mais pas dans le bon sens du terme, et Jahlil Okafor ne pourra probablement pas l’enrayer.

Source : Philly.com

Source image :  insidebasket.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top