Magic

Mario Hezonja plante 21 points face aux Bulls : Super Mario a bouffé une étoile hier soir

Mario Hezonja

Alors qu’on s’intéressait plutôt à Aaron Gordon ces derniers matchs, c’est un autre jeune qui a cartonné hier soir en intégrant le cinq majeur : victoire d’Orlando !

De retour à la maison après une lourde défaite à Dallas, le Magic a fait le boulot en écartant des Bulls léthargiques pour la seconde nuit consécutive. Cette fois-ci, c’est un autre jeune qui a cartonné : Hezonja, avec un nouveau record personnel (102-89).

Il fallait en profiter. Et pas qu’un peu. Hier soir, le rookie drafté en juin dernier devait absolument profiter d’une occasion rarissime pour briller, ce qu’il a fait devant son public. Premièrement, l’absence d’Evan Fournier. Le frenchie évoluant à son poste, Mario devait justement glisser dans le rôle de Champagne pour impressionner son coach et gagner des points confiance en cette fin de saison. Du temps de jeu à volonté, une attaque de plus en plus rapide et des tirs ouverts dans tous les coins, les tickets étaient bien là. Deuxièmement, l’absence des Bulls. Car si la bande à Derrick a physiquement fait le déplacement de Miami à Orlando, sa défense était encore bloquée dans l’Illinois, quelques heures après avoir encaissé 129 pions face au Heat. Troisièmement, l’absence de restriction offensive. En effet, comme on a pu le voir dernièrement, Scott Skiles a enfin décidé de lâcher les chevaux en attaque et il fallait que le jeune Hezonja n’hésite pas à artiller en cas de fenêtre ouverte. Non pas qu’on s’inquiétait pour sa confiance, lui qui a plus ou moins le syndrome Eddie House gravé dans les veines, mais ses minutes de jeu devaient donc être exemplaires car le retour de Fournier n’allait pas trop tarder.

Mission accomplie, de la première à la dernière minute. Car en 37 passées sur le parquet du Magic, le sniper croate a tenté 17 tirs et en a planté 9 dont un beau tomar en pleine ligne, la protection d’arceau des hommes de Fred Hoiberg faisant passer les Kings pour un Détroit en 88. Au total, ce sont donc 21 points (nouveau record personnel), 5 rebonds, 2 passes, 1 interception et 1 contre qui ont été validés par l’administration, le joueur avant d’ailleurs après match qu’il était nettement plus confiant dans le cinq majeur plutôt qu’en sortie de banc. Une phrase destinée à son entraîneur ? Probablement. Mais si Skiles devra faire un choix pour les prochaines semaines ainsi que l’avenir de son équipe, la performance du gamin était belle à voir ce mercredi, notamment pour sa confiance personnelle et son agressivité. Souvent bombardé en plein match et sans véritable repère, Mario ne réalisait pas une saison rookie de rêve et il devait forcément s’offrir au moins un match référence. Ce sont donc les Bulls qui ont servi de cobaye, comme souvent ces derniers temps, puisque Chicago a validé son 15ème match de suite avec un adversaire à minimum 100 points. La plus longue série de NBA avec celle des Kings cette saison, sans oublier le clin d’oeil d’Aaron Brooks qui quittera le match sur deux fautes techniques bien frustrantes… Tant pis pour Chicago, tant mieux pour Mario.

En concurrence avec Evan Fournier au poste d’ailier, Hezonja a rassuré ses fans comme son management en suivant la belle performance de D’Angelo Russell hier soir. La fin de saison approche, ce qui est souvent l’occasion pour certains jeunes de bomber du torse : la classe 2015 commence à trouver son rythme, à Mario de confirmer lors des prochaines rencontres.

Couverture

Source image : Amazonaws

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top