Sixers

En réponse aux Warriors, les Sixers valident leur non-qualification aux Playoffs le 1er mars

Sixers

On a vu Golden State valider son ticket pour les phases finales ce weekend, on a eu droit à une sublime réponse des Sixers ce lundi : tous à la Draft.

Ce weekend, on avait vu Golden State rentrer dans l’histoire en s’offrant son ticket pour les Playoffs avec encore 6 semaines de compétitions. Ce lundi, on a eu droit à une sublime réponse, de la part des soldats de Pennsylvanie : en avant, broute.

Et alors, c’est qui les bonhommes maintenant ? Et alors, ils sont où les champions, hein ? Chacun sa performance de rêve, chacun sa place dans les livres d’histoire. Pendant que certains anciens se font plaisir en taclant l’armée de Steve Kerr en nous certifiant que ce basket est environ 500 fois pire que celui de leur époque, personne ne se préoccupe des Sixers qui font pourtant un bel hommage aux équipes en carton du passé. Et avec des records qui tombent comme des bombes de Curry à distance chaque semaine, il fallait bien que quelqu’un se charge des poulains de Brett Brown, eux qui ont tranquillement validé leur 52ème défaite de la saison hier soir. En déplacement à Washington, une équipe contre laquelle les copains de Philly avaient perdu la semaine dernière, Nerlens Noel et son squad ont réussi à mener en toute fin de rencontre avant de s’écrouler naturellement, notamment derrière les assauts d’un John Wall souhaitant éviter quelques bonnes punchlines de début de semaine (37 points pour le dragster). Un effort sympathique cependant, sans Jahlil Okafor, mais qui n’a pas pu être tamponné par une victoire alors que les espoirs régnaient dans le camp d’Ish Smith (25 points). Du coup, en voyant cette nouvelle défaite s’ajouter au total -ou disons la montagne- de la saison, une belle distinction a été offerte au Sixers.

Non, il n’y aura pas de Playoffs en Pennsylvanie cette année, sauf à la téloche. Il reste 22 rencontres à jouer, nous ne sommes que le 1er mars, mais la course au Top 8 sera malheureusement fermée à Sam Hinkie, le General Manager local étant connu pour son amour des joutes printanières. Car avec un huitième spot à 31 victoires ce mardi et des Sixers à 8 wins, l’équation est hors de portée. Cette fin de saison permettra donc à certains clients de se faire plaisir en réalisant quelques performances marquantes, elle nous offrira aussi un finish anecdotique en espérant que la barre des 9 victoires soit passée (normalement ça devrait le faire, 8 victoires aujourd’hui). C’est donc un très beau revers qui a été envoyé aux Warriors ce lundi, les Sixers montrant qu’ils dominaient eux aussi assez outrageusement, mais dans une compétition nettement différente. Reste à savoir si la Lottery offrira un premier choix de Draft à la franchise de Philadelphie, elle qui n’a pas eu de 1er choix depuis 1996 et un certain… Allen Iverson.

Vingt ans plus tard, aurons-nous droit à une bénédiction de la part d’Adam Silver et des dieux du loto ? La réponse le 17 mai prochain. En attendant, bon tanking à tous, et que le meilleur… perde.

Couverture

Source image : Philly.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top