Nets

Les Nets remportent le Merdico, 109 à 98 : désolé, cette fois-ci ce n’est pas la faute à Fisher

Nets

Tout va bien du côté des Knicks, puisque c’est une 11ème défaite en 12 rencontres qui a été validée ce vendredi face à des Nets pourtant bien moches.

Toujours bien redémarrer après le break du All-Star Game, toujours bien redémarrer. Avec 6 défaites de suite au compteur et un déplacement à Brooklyn, c’est finalement une septième défaite qui a été ajoutée à la série des Knicks. Tout va bien…

L’expérience Kurt Rambis est en train de se dérouler dans les meilleures conditions. Du moins, si on se penche sur son bilan en carrière et le massacre réalisé dans le Minnesota, les attentes sont clairement respectées jusqu’ici. Il est certes difficile d’apporter quelque conclusion qu’il soit alors que ce match ne représente que le second du nouvel entraîneur à la tête de New York, mais on peut aisément dire que ce fût le plus moche, face à des Nets qui jouaient certes mieux dernièrement mais ne représentaient pas non plus un candidat au titre à devoir écarter. Loin de là même, Sean Marks regardait son équipe donner tout ce qu’elle avait sous ses yeux, le nouveau General Manager de la franchise espérant obtenir autre chose qu’une soupe de basket pour entamer le weekend. Et bien soupe ? Elle fût servie, par les visiteurs cependant. Pourtant bien dans leurs bottes dès le premier quart-temps, les Knicks s’effondreront petit à petit après la pause, le retour des Nets au score ne faisant qu’entamer une dégringolade assez stupéfiante hier soir. Alors évidemment, difficile de ne pas saluer le nouveau très gros match de Brook Lopez (33 points à 13/23 au tir), lui qui a rappelé à son frère Robin qu’il n’y avait clairement pas de changement de prévu concernant les étrennes données par les grands-parents l’année prochaine, mais delà à être mené de plus de 10 points pendant une bonne partie de cet affrontement ?

Cette victoire représente la troisième en cinq matchs pour Joe Johnson et ses potes, un élan positif pour cette deuxième partie de saison qui devrait être axée vers le développement et un peu de stabilité côté Nets. Cependant, chez les Knicks… On ne va pas en rajouter car le dossier est déjà assez lourd et on nous a appris à ne pas taper sur l’ambulance, sauf que ce revers est le 11ème en 12 rencontres pour les soldats de Phil Jackson, une septième galère consécutive et donc un seul succès, face aux terribles Suns qui proposent probablement ce qui se fait de pire à l’Ouest dernièrement. L’objectif n’est pas ici de taper sur ces pauvres Knicks qui en prennent déjà plein la gueule au quotidien, surtout après cette affaire de licenciement qui -aussi justifiée fût-elle- était choquante, mais de revoir les propos tenus par Kurt Rambis et ce qu’il souhaitait apporter à son équipe. Un peu de stabilité ? De meilleures rotations ? ‘Les Playoffs’ ? Autant la course au Top 8 est encore jouable mathématiquement car l’écart espaçant les Knicks du groupe à la lutte n’est pas énorme, autant les joutes printanières peuvent être rayées de la carte dès aujourd’hui si ces Knicks qui étaient au complet hier soir n’arrivent pas à battre des Nets sans Jarrett Jack. Le déplacement à Minnesota servira-t-il de rampe de lancement, ce soir en back-to-back ? On l’espère pour eux comme pour Kurt, car vu le jeu proposé hier soir on pourrait avoir droit à de nouvelles surprises…

Attention à ne pas trop tirer la gueule du côté de Boston, le choix de Draft des Celtics dépendant des résultats de Shane Larkin et ses copines sur cette fin de saison. Quand on voit l’attaque proposée par ces Nets dernièrement, il y a de quoi grincer des dents dans le Massachusetts.

Couverture

Source image : @BrooklynNets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top