Magic

Evan Fournier brise la malédiction du Magic face aux Celtics : 24 points… dont 15 dans le dernier quart !

Huit défaites de suite, une seule victoire en 13 rencontres depuis le 1er janvier. Les fans du Magic qui commençaient à trouver le temps long. Ils se sont enfin réconciliés avec leur équipe, cette nuit, grâce à la courte victoire d’Orlando sur les Celtics (119-114).

On n’y croyait plus ! Méconnaissables depuis le début de l’année 2016, les troupes de Scott Skiles transpiraient la défaite à ne plus savoir comment s’en débarrasser. Après huit essais infructueux, il semblerait que le Magic ait enfin trouvé le bon savon face à Boston. Menés à la mi-temps à cause d’une belle adresse extérieure des Leprechauns, les Floridiens ont fait exploser la défense adverse au retour des vestiaires avec 72 points cumulés sur les deux dernières périodes du match. Avery Bradley (22 points) et Marcus Smart (26, record en carrière) l’ont bien cherché, les deux meilleurs verrous de la Maison Verte préférant tout donner en attaque en laissant les clés du coffre bien en évidence sur la table de marque. Une opportunité que « Vavane » ne s’est pas gêné de saisir pour cumuler son plus gros total de points depuis qu’il a été replacé sur le banc par son entraîneur avec 24 unités à 4/5 du parking et 8/11 sur la charity line. Il a largement participé au dernier run du Magic pour s’assurer la victoire grâce à un 18-2 au milieu de la dernière période, notre Evan Fournier national cumulant 15 points sur cette période pour envoyer un message fort à son entraîneur dans l’optique de reprendre sa place dans le cinq majeur. Le petit bonhomme du Val-de-Marne a de l’ambition et ne s’en est jamais caché. Il a encore répondu présent dans le clutch et a forcément marqué des points auprès de « Monsieur 30 assists en un match ».

Loin d’être propre, cette victoire a le mérite d’exister pour Orlando qui a déjà cumulé pas mal de retard dans la course aux Playoffs alors qu’ils étaient dans le Top 8 avant le début de cette spirale négative. Mais dans une Conférence Est aussi serrée que le short de Jared Sullinger, le Magic (21-25) n’est qu’à trois matchs des Pistons, premiers Playoffables avec un bilan légèrement positif (25-23). Bonne nouvelle pour les copains de Mickey, Mario Hezonja a pointé le bout de son nez cette nuit avec 17 points, son record chez les pros. S’il commence à prendre confiance, le Croate ne va faire que compliquer la tâche de Scott Skiles qui dispose d’un vrai vivier de jeunes talents à l’extérieur. Un problème de riche qui doit se transformer en victoires pour permettre à Orlando d’accrocher la post-season et ainsi offrir un package expérience primordial pour la suite. Et tant pis si ça engendre la perte de la réduction enfant à Disneyland !

Une victoire qui fait d’autant plus de bien pour le Magic qu’elle précède un déplacement à San Antonio et OKC avant de recevoir les Clippers et Atlanta dans la foulée. C’est moins problématique pour les Celtics qui restaient sur cinq succès et tenteront de se relancer dès demain à New York.

Source : NBA.com

Source : NBA.com

Source image : Twitter @OrlandoMagic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top