Magic

Pure Magic : 7ème défaite de suite pour la bande à Fournier, 2016 n’a toujours pas commencé…

Il s’est passé quelque chose de grave dans le vestiaire d’Orlando, le 31 décembre dernier. Difficile de savoir de quoi il s’agit, mais le bilan de la nouvelle année est sans appel pour les hommes de Scott Skiles : 11ème défaite en 12 rencontres, c’est la crise…

Au moment d’ouvrir les bouteilles et donc de mettre un point final sur cette année 2015 forte en rebondissements, les copains de Vavane pouvaient clairement faire la fête avec leurs proches, la franchise affichant un sublime 19-13 au classement tout en occupant la cinquième place de la Conférence Est. Largement assez pour nourrir les espoirs de retour en Playoffs, largement assez pour féliciter le boulot de Skiles en quelques mois, et donc aborder la suite avec sérénité. Sauf que depuis ce soir-là, une sorte de Very Bad Trip de l’année tourné en Floride, c’est le jour et la nuit pour Tobias Harris et compagnie, les défaites s’enchaînant à une vitesse folle tout en voyant la concurrence gratter petit à petit des places sur le Magic dans la course au Top 8. Vous aviez dit cinquième au 31 décembre, c’est ça ? Orlando pourrait être 13ème d’ici quelques jours… Une chute tellement violente que même celle de Bruno Ganz passe pour une session toboggan en comparaison, sachant que l’équipe n’arrive tout simplement pas à trouver de solution. Les adversaires étaient certes sympathiques à certains moment, notamment les déplacements à Washington, Cleveland, Détroit ou Atlanta avant de jouer Toronto à Londres, mais ce n’est pas une excuse que ce groupe doit pouvoir utiliser. Car en se faisant taper à la régulière par les Sixers, Bucks ou l’équipe B des Hornets en prolongation à la maison, le Magic s’est tiré une énorme balle dans le pied.

Pourquoi ça ? Tout simplement car le calendrier de janvier était censé ressembler à une petite partie de plaisir, plutôt qu’à un périple infernal ponctué par des engueulades en interne et une thérapie collective. Jusqu’au All-Star Game, par exemple, la liste est assez folle pour Fournier et compagnie : deux fois les Celtics, deux fois Spurs, deux fois Hawks, Thunder, Clippers et Pacers, ça donne combien d’équipes en Playoffs ça ? Toutes. Elles sont toutes actuellement dans le haut de leur classement, ce qui ne devrait pas donner le plus grand signe de confiance à une équipe capable de se foirer dans chaque dernier quart-temps. On l’a notamment vu à Memphis, ou hier encore contre Milwaukee, ce Magic n’a pas de go-to-guy attitré et tout le monde se regarde en espérant trouver la racine carrée de 42 sur le front de l’autre. Scott Skiles doit reprendre ses principes défensifs tout en gardant le moral de ses troupes dans une dynamique positive, puisque 8 des 11 défaites de son équipe ont été marquées par une barre des 100 points dépassée chez l’adversaire. Pas vraiment du goût du militaire, qui a prévu autre chose que d’applaudir l’automne 2015 pour ensuite regarder les Playoffs à la téloche. C’est triste, mais c’est malheureusement la réalité du Magic aujourd’hui qui, comme Evan l’a souligné récemment, doit tout revoir afin de repartir sur des bases saines : les entraînements, les déplacements, l’ambiance, tout doit être redirigé vers le modèle annoncé en début de saison, celui d’une équipe jouant à la fin du mois d’avril.

Croiser les doigts pour que ce Magic trouve la solution et offre un bilan honorable contre les monstres à venir ? Non merci.Car ce n’est ni une histoire de chance ni une question de karma concernant cette jeune équipe de Floride. Orlando doit retrouver ses principes de début de saison, ceux qui offriront un nouvel élan positif dans la région comme dans le vestiaire.

Source image : The Independent

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top