Nets

Brook Lopez s’offre un menu Ibaka-Kanter-OKC à emporter : 31-10 et la victoire, bon app !

Brook Lopez

Ce n’est pas tous les jours qu’on parle des Nets lors d’une victoire, encore moins face à un gros de l’Ouest, et surtout quand Brook Lopez sort une pure perf !

Il n’y avait pas beaucoup de rencontres à se mettre sous la dent ce dimanche, mais une seule aura suffit pour gérer le quota des surprises, grâce à un Thunder bien concentré à l’extérieur : victoire des Nets 116 à 106, en remerciant un fat Brook Lopez.

On l’avait déjà vu se balader dans les hauteurs des 25 points, même une fois à 30 points face aux Celtics en début de mois, mais c’est un nouveau record de la saison que le bûcheron de Brooklyn a proposé ce dimanche, bien évidemment nécessaire afin de démonter la raquette d’OKC. On ne va pas se mentir, Billy Donovan et ses hommes avaient laissé leur motivation et leur jeu à Dallas, menés tout au long de la rencontre les soldats du Thunder ont pensé pouvoir activer le mode beast dans le dernier quart mais ce fût malheureusement trop court. Surtout en laissant l’adversaire marquer autant de points, les hôtes enregistrant leur record de la saison lors d’une victoire avec 116 pions marqués, effaçant les 111 inscrits sur Boston il y a deux mois. Avons-nous besoin de réaliser un dessin pour faire comprendre aux fans que les joueurs d’OKC se sont ramenés à New York ce weekend et étaient logiquement fatigué un dimanche ? Non pas qu’on veuille absolument savoir ce que Kevin Durant, Russell Westbrook et compagnie ont fait samedi soir, mais difficile d’imaginer le duo se coucher à 22h après avoir studieusement analysé les schémas défensifs et offensifs des Nets. Pourtant, il y aurait bien eu besoin, quand on voit ce que la peinture des visiteurs a mangé derrière l’abattage de Lopez et Thaddeus Young (14-14 pour le vétéran), le duo de Brooklyn se gavant à volonté devant la légèreté intérieure du Thunder.

Brook a donc cartonné afin d’offrir une belle victoire aux siens à domicile, les Nets restant sur 5 défaites de suite et voulant offrir à leur nouvel entraîneur une base sur laquelle avancer. On ne va pas se mentir, si on rejouait ce match 10 fois OKC le remporterait à 9 reprises, mais c’est bien dans un soir découragé et bourré d’alcool de désinvolture que la bande à Enes Kanter s’est rendu sur le parquet de Brooklyn, perdant logiquement face à une équipe un minimum motivée. Inutile de préciser également que la sublime défense du remplaçant a régalé Donovan, le jeune se prenant un peu de tout par Lopez mais le coach d’OKC préférant rester cramponné sur ses choix en se faisant démolir inside (58 points dans la raquette). Le pépin de la soirée ? Probablement la sortie d’Andre Roberson suite à un vilain contact avec Westbrook, son genou prenant une bonne partie du poids du meneur, forçant l’arrière à devoir rejoindre le vestiaire. On n’en sait pas plus concernant sa situation actuelle, mais les examens donneront davantage d’informations et ce dernier a quitté le terrain par ses propres moyens. Quoi qu’il en soit, la soirée était réservée pour les Nets qui ont même pu compter sur une bombe de Joe Johnson et de Bogdanovic dans le money-time, de quoi tamponner officiellement le caractère étrange de ce dimanche soir.

Up next ? Les Knicks pour Kevin Durant, et la réception du Heat pour Brook Lopez, lui qui devra une nouvelle fois cartonner s’il souhaite offrir la première série de deux victoires à son nouveau coach. On se fait plaisir comme on peut, on se fait plaisir comme on peut…

couverture

Source image : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top