Hawks

Preview Hawks – Bulls : les Faucons pourront-ils empêcher Butler de faire brûler leur nid ?

Il n’y a encore pas si longtemps, nous nous posions des questions – et nous n’étions d’ailleurs pas les seuls – quant à la réelle efficacité, la réelle capacité à gagner de ces Bulls. A peine plus de deux semaines plus tard, les Taureaux de Fred Hoiberg sont sur leur meilleure série de victoires de la saison (6). Le déplacement ce soir (23 heures en France) dans le nid des Faucons d’Atlanta est donc un passage tout aussi intéressant qu’important pour Jimmy Butler et sa bande. 

Car les Hawks ne sont pas en reste récemment. Ils viennent de remporter sept de leurs dix derniers matchs et sont solidement installés dans la partie haute du classement de la conférence Est. Et si le jeu des hommes de Mike Budenholzer n’est pas aussi scintillant que la saison passée, il n’en reste pas moins que les bases collectives sont très solides. Le scoring est réparti – avec cinq à plus de 10 points de moyenne par rencontre – et la défense va de mieux en mieux. Le duo d’intérieurs Al Horford – Paul Millsap est bien sûr le point fort de cette équipe. Les deux ont beau être un peu petits pour leurs postes respectifs, ils forment certainement la raquette la plus technique et la plus mobile de toute la ligue, une raquette capable de défendre durement et surtout très compliquée à tenir pour les adversaires du fait de sa polyvalence offensive.

Mais les deux compères vont avoir fort à faire ce soir avec les intérieurs de Chicago. L’intensité et les qualités athlétiques de Taj Gibson sont toujours un souci pour n’importe quelle équipe qui affronte les Bulls. Joakim Noah est incertain (épaule) mais s’il joue, sa taille, son activité et sa défense vont bien évidemment gêner les Hawks. Et puis, il y a Pau Gasol. L’Espagnol tourne à 19 points plus de 11 rebonds et presque 4 passes décisives sur la série en cours des Bulls. Il mesure 2m13, il est capable de shooter dans le périmètre et est un véritable calvaire à tenir lorsqu’il reçoit la balle au poste bas. Bref, il est tout ce qu’Horford et Millsap déteste. Mais ce n’est pas tout. Car si Derrick Rose est encore en recherche de régularité, Chicago peut compter sur un Jimmy Butler en feu sur les extérieurs. Le swingman est tout bonnement en feu depuis cinq rencontres : 28,8 points (à 51% au tir dont 40% derrière l’arc), 7 passes décisives, presque 4 rebonds de moyenne et un record datant de 1988 effacé des tablettes. « Buckets » fait mal, « Buckets » ne lâche rien et n’est pas parti pour faiblir :

Cela fait du bien mais nous ne pouvons pas nous reposer dessus. Nous devons continuer à essayer de gagner chaque match, essayer de construire, juste continuer de jouer au basket de la bonne façon.

Petit à petit, les inquiétudes concernant la philosphie de jeu voulue par Fred Hoiberg pourraient se dissiper si les Bulls gagnent encore et encore tout en proposant un basket certes toujours en développement mais de plus en plus efficace offensivement. Mine de rien, les Taureaux viennent d’enchaîner neuf rencontres avec plus de 100 points marqués ce qui ne leur était plus arrivé depuis décembre 1995…

Le match de tout à l’heure est donc très important pour les deux équipes qui voudront conforter leurs places respectives dans le top 5 de leur conférence. Un bon gros match de l’Est entre deux escouades pleines de talents, deux escouades qui pratiquent un jeu collectif et assez offensif prôné par deux jeunes coachs. Le genre de rencontre qui se regarde avec attention et avec l’idée d’un éventuel rendez-vous en Playoffs dans la tête. 

Source image : Matt Marton-USA TODAY Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top