Magic

Evan Fournier adore le Madison Square Garden : un Champagne bien « clutch » termine les Knicks !

Décidément, le MSG c’est sa salle de bain comme dirait l’autre ! En manque de rythme ces derniers temps et cherchant justement à retrouver son mojo dans le dernier quart, Vavane a cartonné en fin de rencontre afin de tamponner la victoire des siens à New York, 107 à 99.

Battus la veille à la maison par des Hawks qui ont eu besoin de chaque petit point pour quitter la Floride avec la victoire, les hommes de Scott Skiles se ramenaient chez les Knicks avec la ferme intention de se rattraper. Propriétaires d’un bilan plus qu’honorable (15-12), les copains de Niko Vucevic espéraient réaliser une perf en allant l’emporter sur un parquet où les Bulls s’étaient viandés ce samedi. Pas forcément la meilleure des références quand on voit les récentes résultats de Chicago, mais le niveau de jeu récent de Melo et Afflalo proposait un joli challenge pour une équipe cherchant à valider des succès importants on the road. Et si en plus on cherchait un match serré histoire de tester la capacité du Magic à finir ses rencontres, cette équipe ayant lâché pas mal de victoires en début de saison à cause de cette inexpérience dans le money-time, on était servis. Du gros panier, de l’oxygène en manque et des silences pesants sur chaque tir, on en aura eu sur la fin de match, notamment sur les post-ups d’un Vucevic toujours aussi étincelant en ce moment (26 points à 13/19), faisant payer Derek Fisher et ses soldats qui ne doublaient pas sur ses positions balle en main. Un choix compréhensible mais fatal, puisque derrière c’est Fournier qui se régalera sur plusieurs écrans de son coéquipier, terminant l’affaire avec Oladipo en attaque et une bonne défense collective à la Scott Skiles de l’autre côté du terrain.

C’est notamment sur ce dagger à trois-points, parfaitement en rythme avec épaules alignées et jambes dressées face à l’horloge, que Vavane lâchera enfin un cri rageur, offrant 6 points d’avance aux siens avec seulement deux minutes à jouer. Il faut dire que sur la séquence offensive précédente, le produit de Charenton nous avait offert un vrai drive de bonhomme en rentrant son lay-up par-dessus les branches new-yorkaises, de quoi préchauffer la machine avant ce tir bourré de bulles. Derrière, ce seront Vucevic et Oladipo qui termineront ainsi l’affaire, Victor lâchant un chest-bump victorieux avec son pote tricolore qui venait de sortir une bombe libératrice en faveur du Magic. Voyant les récentes galères d’Evan offensivement, notamment à cause de quelques pépins physiques et des défenses adverses se réajustant suite à son gros début de saison, c’est toujours bon de le voir cartonner dans le clutch, surtout au Garden où il avait réalisé un de ses meilleurs matchs en carrière l’an dernier. Nettement en deçà sur ce mois de décembre (9,2 points par match), Fournier a offert 17 points contre Atlanta ce dimanche avant d’enchaîner sur cette belle performance à New York : 16 points dont 6 dans les deux dernières minutes, de quoi lui permettre d’aborder 2016 avec confiance et sérénité.

Cette victoire du Magic marque aussi la quatrième en cinq matchs, pour une jeune équipe cherchant à s’installer durablement dans le Top 8. La mauvaise nouvelle, c’est que l’Est semble plus homogène cette année. Mais la bonne ? Ce groupe-là pourrait bien cartonner en montrant de tels signes aussi tôt dans la saison. Affaire à suivre, comme les perfs de Vavane !

Source image : @OrlandoMagic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top