Grizzlies

Phoenix sort son combo spécial : défaite au buzzer, sur un alley-oop, de Jeff Green…

Jeff Green Game Winner

Si ça continue, les Suns vont devenir les spécialistes des défaites dans le money time. Ah bon ? Ils le sont déjà ?

La saison dernière, les Suns ont laissé filé un nombre incalculable de rencontres par un écart de 4 points ou moins dont cinq carrément perdues au buzzer. Cette année, Phoenix a déjà beaucoup déçu dans le quatrième quart – comme par exemple à Detroit la semaine passée – mais les hommes d’Hornacek n’avaient pas encore été battus au buzzer. C’est chose faite, ou presque…

Oui, ou presque, car à 93-93 avec 0,8 seconde à jouer, Jeff Green a écrasé le ballon dans le cercle sur une remise en jeu effectuée par Courtney Lee et est retombé lourdement au sol. Tous ses coéquipiers se sont rués sur lui en le félicitant de cette victoire qu’il venait de leur arracher car le gong final avait retenti. Mais, en fait, les ralentis ont montré qu’il restait encore cinq dixièmes sur l’horloge et que les Suns allaient bénéficier d’une remise en jeu et du temps nécessaire pour prendre un tir. Bledsoe enverra un airball. Impossible de blâmer « Mini-LeBron » sur ce coup puisqu’il a à nouveau été le meilleur joueur de son équipe avec 23 points, 7 rebonds et 6 passes décisives. Au final, ce déplacement des Suns à Memphis a donné lieu à un match de qualité plutôt moyenne mais il a donc été serré du début à la fin ce qui a eu le mérite de nous maintenir dans la rencontre jusqu’au bout. Car, faute grande qualité de jeu, ce suspense dans le money time – entre ces deux équipes aux armes très différentes –  a un peu remonté la « note » d’ensemble en comparaison avec les récentes bouillies de basket auxquelles nous avons pu assister en prime time le dimanche.

Si Dave Joerger avait aligné un cinq de départ classique, Jeff Hornacek avait lui choisi de laisser Markieff Morris de côté. Et comme Tyson Chandler est toujours indisponible, Phoenix a démarré avec une raquette composée d’Alex Len – défendant sur Zach Randolph – et de Jon Leuer prié lui de s’occuper de Marc Gasol. Le pivot espagnol s’est donc fait plutôt plaisir finissant le match avec 22 points et 8 rebonds. 20 – 16 pour les Grizzlies au bout de 12 minutes puis 43-41, toujours pour les Oursons, à la mi-temps. Ce sont les Suns qui étaient devant à l’entame du quatrième quart (68-67) mais ce sont donc les Grizzlies qui le mieux géré cette dernière période. Pourtant, Phoenix s’est donné. Menés 93-89 à 90 seoncdes du terme, les Suns sont revenus grâce à un petit panier sur rebond offensif de P.J. Tucker puis à un autre – toujours sur rebond offensif – d’Alex Len consécutivement à deux lancers-francs ratés de Jon Leuer. A ce moment-là, le score est de 93-93. Il reste environ 11 secondes à jouer. Les Grizzlies ont l’occasion de gagner. Mike Conley pénètre envoie un lay-up qu’Alex Len contre très haut et très proprement et c’est P.J. Tucker qui récupère la balle.

Les Suns se retrouvent donc avec la possession et deux secondes pour tenter de repartir du Fedex froum avec une victoire. Mais Brandon Knight perdra on ne peut plus bêtement cette balle très importante. Huit dixièmes à jouer, remise en jeu Grizzlies. Courtney Lee envoie la balle en l’air, Jeff Green saute… La suite est un grand classique pour les Suns depuis trop longtemps maintenant.

Avec cette victoire, Memphis passe à la quatrième place de la conférence Ouest pendant que Phoenix enchaîne sa quatrième défaite consécutive (toutes par cinq points ou moins) et propose un bilan de 8-13 indigne du talent disponible dans le roster. 

Alley-oop game winner, Courtney Lee pour Jeff Green

boxscore grizzlies

boxscore Suns

Source image : Dime magazine

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top